Amérique du Nord
URL courte
Par
54020
S'abonner

«Pour faire preuve de solidarité» trois hommes juifs ont décidé le 27 octobre de rejoindre une manifestation Black Lives Matter à Philadelphie. L’initiative n’a pas été appréciée par certains protestataires qui les ont chassés sans ménagement.

Trois hommes juifs qui ont assuré avoir rejoint une manifestation à Philadelphie, aux États-Unis, pour «faire preuve de solidarité» avec Black Lives Matter en ont été chassés mardi 27 octobre. Une vidéo a été publiée sur Twitter.

​La séquence montre la personne qui filme en train de s'approcher des trois hommes, dont deux portent des kippas et déclarer: «Amalek. Amalek [une nation décrite dans la Bible comme ennemie des Israélites, ndlr]. Que faites-vous ici? Vous ne vivez pas ici!».

L'un des juifs dit qu'ils ne vivent pas trop loin de la manifestation alors qu’un autre affirme qu'ils sont là «pour faire preuve de solidarité». Des protestataires lancent: «ce n'est pas votre combat» et «foutez le camp d'ici». Puis un individu masqué chasse l'un d’eux en le bousculant.

Alors qu’ils s'éloignent, l'homme qui filme dit: «Philly se réveille! Apocalypse 2:9 synagogue de Satan!»

Les émeutes à Philadelphie

Depuis la mort de Walter Wallace Junior lundi 26 octobre sous les balles de la police, Philadelphie connaît des manifestations brutales émaillées de violences et de pillages. La nuit de mardi à mercredi, les manifestants étaient un peu plus d'un millier à protester. La veille, plus d’une trentaine de policiers avaient été blessés et de nombreux commerces endommagés.

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Tags:
racisme, Black Lives Matter, Philadelphie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook