Amérique du Nord
URL courte
Par
Présidentielle 2020 aux États-Unis (112)
101029
S'abonner

Les rues de New York, Chicago, Los Angeles, Washington et d'autres villes se barricadent à l'approche de l'élection présidentielle. L'anxiété générale est palpable concernant d'éventuels affrontements suivant la victoire de n'importe lequel des candidats.

De nombreuses boutiques aux États-Unis ont choisi la stratégie de se barricader à quelques jours de l'élection présidentielle, prévue le 3 novembre. Les patrons des magasins de Washington, New York, Los Angeles et d'autres grandes villes protègent leurs vitrines avec des planches de bois ou des feuillets métalliques.

Tom Buiocchi, qui gère la plateforme en ligne ServiceChannel reliant les distributeurs aux entrepreneurs locaux à travers le pays, a expliqué au New York Times que plus de 500 magasins avaient décidé de prendre des mesures de protection avant les élections.

«Ils craignent fortement les émeutes liées aux élections, quel que soit le vainqueur», explique-t-il.

En cela, ses clients hésitent toujours: leur faut-il se protéger davantage ou bien les barricades feront-elles d’eux des cibles plus probables? Surtout de la part des partisans du camp défait qui ne seront pas d'accord avec un tel résultat.

Le coût des protections commandées varient de quelques centaines de dollars à 31.000 dollars pour les grands magasins avec vitrines.

Le secteur à proximité de la Maison-Blanche sera fermé les 3 et 4 novembre, a déclaré la police.

Donald Trump ne s’est toujours pas exprimé clairement sur son intention de céder pacifiquement le pouvoir ou non en cas de victoire de son adversaire, Joe Biden.

Dossier:
Présidentielle 2020 aux États-Unis (112)

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Un homme tabassé par trois policiers à Paris, qui ont de plus menti dans leur rapport – vidéo choc
Tags:
émeutes, barricades, élection présidentielle, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook