Amérique du Nord
URL courte
Par
Présidentielle 2020 aux États-Unis (119)
251064
S'abonner

Alors que Joe Biden a été déclaré vainqueur dans le Michigan, l’un des États clés de la bataille présidentielle aux États-Unis, certains internautes affirment que les voix de personnes décédées y auraient été comptabilisées.

Plusieurs personnes «âgées» de 118, 119 et même 120 ans auraient voté par correspondance aux élections présidentielles américaines dans l’État clé du Michigan, à en croire le compte Essential Fleccas sur Twitter, vidéo-captures d’écran du site du Michigan voter information center à l'appui.

Plusieurs séquences identiques montrent la saisie sur le site de noms, de prénoms ainsi que de dates de naissance et de codes postaux -données nécessaires pour identifier les électeurs dans la base de données- des personnes, qui, selon l’auteur de ce tweet, sont décédées.

«Il s'avère que "William Bradley", âgé de 118 ans, a voté par correspondance dans le comté de Wayne, dans le Michigan. William Bradley est décédé en 1984. Depuis combien de temps cela dure-t-il?», indique la légende.

Après avoir saisi l’information, il est possible d'accéder à l’information concernant le statut du bulletin de cette personne. Dans tous les cas démontrés, le bulletin de vote «a été envoyé» et «a été reçu», ce qui signifie que les voix de ces électeurs ont été prises en compte.

Bataille serrée dans le Michigan

Avec ses 16 grands électeurs, le Michigan est l’un des États clés pour les deux candidats dans la course à la Maison-Blanche. Selon Associated Press, après le décompte de 99% des bulletins, Joe Biden y est en tête avec 50,6% des votes contre 47,9% pour le Président sortant.

L'équipe de Donald Trump a annoncé mercredi 4 novembre avoir saisi la justice du Michigan afin de suspendre le dépouillement des votes dans cet État. Alors que les résultats définitifs de l’élection présidentielle Outre-Atlantique ne sont pas encore connus, c’est le candidat démocrate Joe Biden qui paraît le plus proche de la victoire.

Dossier:
Présidentielle 2020 aux États-Unis (119)

Lire aussi:

La manifestation contre la loi Sécurité globale se poursuit place de la République, à Paris
Une «méga-catastrophe» menace les États-Unis, selon des experts
Véhicules embrasés, heurts et gaz: Paris se mobilise de nouveau contre la loi Sécurité globale – images
Tags:
Michigan, Donald Trump, Joe Biden
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook