Amérique du Nord
URL courte
Par
Présidentielle 2020 aux États-Unis (106)
202174
S'abonner

Reprenant les paroles que le Président américain lui avait adressé en 2019, Greta Thunberg a suggéré, à son tour, qu’il devait «se calmer» en réponse à ses appels à l’arrêt du décompte des votes. Son tweet a récolté de multiples likes.

Il y a un an, Donald Trump avait ironisé sur la «colère» de la jeune militante suédoise Greta Thunberg qui venait d'être désignée «personnalité de l'année» par le magazine «Time», une distinction chère au Président américain. Ce dernier lui avait conseillé de se «détendre» et d'aller au cinéma.

«Greta doit apprendre à gérer sa colère et puis aller voir un bon vieux film avec un[e] ami[e]!», avait-il écrit sur son compte Twitter. «Détends-toi, Greta, détends-toi!».

​Jeudi 5 novembre, alors que Trump lançait des tweets en lettres capitales et des allégations de fraude électorale, Thunberg a retourné ses mots contre le milliardaire républicain en se moquant de sa fébrilité durant l'attente des résultats.

«Tellement ridicule. Donald doit travailler sur ses soucis de Gestion de la Colère, puis aller voir un bon vieux film avec un ami! Détends-toi, Donald, détends-toi!», a-t-elle tweeté.

​Deux heures après sa publication, le tweet avait accumulé plus de 452.000 likes, soit le double du message original de Trump.

Thunberg appelle à voter Biden

Un mois avant la présidentielle, Greta Thunberg, qui dénonce l’inaction de la classe politique face à l’urgence climatique, avait appelé à voter pour le candidat démocrate Joe Biden.

D’autant que le départ concret des États-Unis de l'accord de Paris sur le climat, décidé par Donald Trump, réputé climatosceptique, en 2019, a eu lieu le 4 novembre.

En revanche, en se présentant comme un fervent partisan de la lutte contre le réchauffement climatique Biden a promis de rejoindre de nouveau l’accord, et même d’aller «beaucoup plus loin que cela».

Dossier:
Présidentielle 2020 aux États-Unis (106)

Lire aussi:

«Vous allez voir en 2021, l’islam, on va tous vous tuer»: le passager ivre d’un tram interpellé à Montpellier
Migrants délogés: Rémy Buisine «pris à la gorge» par un policier, Darmanin évoque des «images choquantes» – vidéos
Un destroyer américain viole la frontière russe près de Vladivostok
Tags:
Accord de Paris sur le climat, Joe Biden, Donald Trump, présidentielle américaine 2020, Greta Thunberg
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook