Amérique du Nord
URL courte
Par
Présidentielle 2020 aux États-Unis (119)
211857
S'abonner

L'un des commentateurs de la chaîne CNN et ancien conseiller de Barack Obama, Anthony Kapel «Van» Jones, a versé des larmes à l’annonce de la victoire de Joe Biden par les médias américains.

Après plusieurs jours de suspense, les médias ont annoncé la victoire du candidat démocrate Joe Biden en Pennsylvanie et, en conséquence, son élection à la tête du pays. Un commentateur de la chaîne CNN, Anthony Kapel «Van» Jones, s’est mis à pleurer en apprenant cette nouvelle, comme le montre une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

​«C'est plus simple d'être père ce matin. C'est plus simple de dire à nos enfants "ton caractère compte, dire la vérité compte, être une bonne personne compte"», a-t-il avoué, ému, sur le plateau.

Selon lui, c’est aussi «plus facile pour un tas de personnes: si vous êtes musulman dans ce pays, vous n'avez plus à vous inquiéter du fait que le Président ne veuille pas de vous ici. Si vous êtes un immigrant, vous n'avez plus à vous inquiéter d'avoir un Président qui serait heureux de vous arracher votre bébé des bras.»

«La sensation de ne plus pouvoir respirer»

Anthony Kapel «Van» Jones a dit que la victoire de Joe Biden n'était que «justice pour beaucoup de personnes qui ont vraiment souffert». 

«"Je ne peux pas respirer", vous savez, il ne s'agissait pas seulement de George Floyd, plein d'autres personnes ont eu la sensation de ne plus pouvoir respirer», a-t-il expliqué. Et d’ajouter:

«Vous êtes inquiets pour vos enfants, pour votre sœur, vous demandant si elle peut se rendre au supermarché et revenir à sa voiture sans que quelqu'un lui dise quelque chose. Vous dépensez tellement d'énergie seulement pour essayer de tenir le coup et c'est énorme pour nous de pouvoir être un peu en paix et d'avoir une chance de recommencer à zéro». 

Un Président «qui rassemble et non pas qui divise»

La victoire du Démocrate Joe Biden a été annoncée par les médias américains après plusieurs jours d’incertitude. Il s’est engagé dans un discours de victoire tenu samedi soir à être «un Président qui rassemble et non pas qui divise». Donald Trump refuse toutefois de se déclarer vaincu.

Dossier:
Présidentielle 2020 aux États-Unis (119)

Lire aussi:

Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
L’hiver arrive: la France est-elle dans une situation «prérévolutionnaire»?
Caricatures de Mahomet: Daech «prépare des attentats en Europe à Noël», selon un ex-agent du MI6
Tags:
élection présidentielle, Donald Trump, Joe Biden, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook