Amérique du Nord
URL courte
Par
Présidentielle 2020 aux États-Unis (118)
126015
S'abonner

Bien que le camp de Joe Biden souhaite désormais procéder vers la transition du pouvoir, d’autant que le Démocrate a choisi ses priorités politiques, la procédure, qui nécessite le feu vert de l'administration Trump, est volontairement bloquée à ce stade.

Après sa victoire annoncée par la presse contre Donald Trump et la reconnaissance du monde politique, Joe Biden se concentre sur les préparatifs de son accession à la Maison-Blanche. Toutefois, l’équipe du Président sortant, qui considère qu’il a gagné l’élection, pourrait lui poser problème, relate le Washington Post.

Selon le journal, la cheffe de l'Administration des services généraux (GSA) Emily Murphy, en charge d'initier la transition formelle, a refusé de signer la lettre qui doit permettre au camp Biden de se mettre au travail.

Par le passé, les équipes sortantes mettaient rapidement en place les conditions de transfert du pouvoir.

Il s’agit à ce titre d’un enjeu symbolique, souligne le média. C’est la GSA qui débloque un budget pour les équipes du Président élu (9,9 millions de dollars cette année), donne accès aux ordinateurs, aux adresses mail et aux bureaux dans toutes les agences du gouvernement.

«Alors que la victoire de Joe Biden a été annoncée de manière indépendante, on attend que la cheffe de la GSA désigne rapidement Joe Biden et Kamala Harris en tant que Président élu et vice-Présidente élue. La sécurité nationale des États-Unis et ses intérêts économiques dépendent de la volonté du gouvernement fédéral d’indiquer clairement et sans tarder qu'il va respecter la volonté du peuple américain et engager une transition pacifique et harmonieuse», a déclaré au Washington Post un porte-parole de la campagne.

Irritation des cercles politiques

Cette décision a été critiquée parmi les politiques et sur la Toile.

«J'ai connu deux transitions présidentielles. Dans le meilleur des cas, elles sont compliquées. Refuser un accès minimal en plein cœur d'une épidémie qui tue maintenant 1.000 Américains par jour n'est pas simplement mesquin, ça met en danger la sécurité nationale et la santé publique», a dénoncé pour sa part Brett McGurk, un ancien diplomate sous Obama et Trump.

Priorités de la politique de Biden

L’équipe de Biden a annoncé les priorités de sa politique: le combat contre la pandémie, la reconstruction économique, la justice raciale et la lutte contre le réchauffement climatique. Elles ont notamment été indiquées sur le site BuildBackBetter.com. 72 jours séparent le Démocrate de son investiture, le 20 janvier 2021.

Il a été également annoncé la mise en ouvre d’une cellule de crise sur le Covid-19, laquelle rassemblera des scientifiques et des experts chargés d'élaborer un plan à mettre en œuvre dès sa prise de fonction.

La présidentielle

Après le scrutin du 3 novembre, plusieurs médias américains ont annoncé la victoire de Joe Biden suite au comptage des voix. Les chiffres officiels et définitifs n’ont pas été encore révélés.

Donald Trump, de son côté, n’a pas admis sa défaite et a promis de défendre sa position au tribunal en évoquant des fraudes massives. Il s’apprête aussi à organiser une série de rassemblements pour contester les résultats, selon le porte-parole de sa campagne.

Dossier:
Présidentielle 2020 aux États-Unis (118)

Lire aussi:

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Tags:
Maison blanche, Bureau ovale, Joe Biden, administration Trump, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook