Amérique du Nord
URL courte
Par
Présidentielle 2020 aux États-Unis (118)
11432
S'abonner

Le procureur général des États-Unis, William Barr, a autorisé les procureurs fédéraux à enquêter sur les «allégations substantielles» d’irrégularités électorales sur l’ensemble du pays. Il souligne toutefois que cela ne signifie pas que le département de la Justice dispose de preuves à cet égard.

Tandis que Donald Trump poursuit ses contestations judiciaires concernant les résultats de l’élection présidentielle, le procureur général des États-Unis, William Barr, a annoncé lundi 9 novembre qu’il donnait son feu vert au département de la Justice pour ouvrir des enquêtes sur les «irrégularités de vote».

Souhaitant restaurer la «confiance au sein de la population concernant les résultats, il a adressé une note aux procureurs fédéraux. «Je vous autorise donc à vérifier les allégations substantielles d’irrégularités de vote avant la certification des élections dans vos juridictions», indique le document.

Il précise toutefois que cela ne signifie pas que le département de la Justice considère que des irrégularités ont eu un impact sur le résultat final de l’élection et affirme d’ailleurs ne pas disposer lui-même d’une quelconque preuve de ces irrégularités. Les «allégations fantaisistes ou farfelues» ne devraient pas servir de base à une enquête, ajoute-t-il.

L’annonce a provoqué la démission de Richard Pilger, directeur de la division chargée des infractions électorales au sein du département de la Justice. Le camp de Joe Biden estime quant à lui que cette décision alimente les allégations de fraude «farfelues» de Trump.

Action de Trump en Pennsylvanie

Toujours lundi, Donald Trump a intenté une action contre l’État de Pennsylvanie afin de l’empêcher de certifier la victoire de Biden avec un écart de 45.000 voix sur plus de six millions de votes. Le Républicain affirme que des votes illégaux par correspondance ont permis à son rival démocrate d’y remporter 20 grands électeurs.

Dossier:
Présidentielle 2020 aux États-Unis (118)

Lire aussi:

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Tags:
enquête, action en justice, présidentielle américaine 2020, Département de la Justice américain, William Barr, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook