Amérique du Nord
URL courte
Par
50249128
S'abonner

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo s'est adressé aux dirigeants étrangers qui ont félicité Joe Biden à l'occasion de sa victoire électorale présumée. Il a rappelé sur Fox News que tous les votes n'avaient pas été comptés, tout en assurant que le Président qui entrera en fonction le 20 janvier aura tous les outils disponibles.

Sur le plateau de la chaîne de télévision Fox News, le secrétaire d'État américain a réagi mardi 10 novembre aux félicitations venant du monde entier adressées à Joe Biden à l'occasion de sa victoire présumée à la présidentielle.

«Il y a énormément de travail à faire. Nous rappelons à tout le monde que tous les votes n'ont pas été comptés», a-t-il déclaré devant l'animateur du programme Special Report.

«Nous devons nous assurer que la procédure légale est pleinement respectée», a-t-il ajouté.

Répondant à la question d'un journaliste sur la transition du pouvoir à Joe Biden, il avait affirmé lors d'une conférence de presse plus tôt mardi qu'«il y aura une transition en douceur vers une deuxième administration Trump».

Il a assuré qu'il y aura «une bonne transition» et que «nous veillerons à ce que quiconque sera en fonction à midi le 20 janvier dispose de tous les outils disponibles».

Félicitations pour Biden

Le candidat démocrate Joe Biden qui a annoncé sa victoire samedi 7 novembre a déjà reçu les félicitations d'Emmanuel Macron, ainsi que du Premier ministre canadien Justin Trudeau, des chefs des gouvernements du Royaume-Uni et d'Irlande et de la chancelière allemande Angela Merkel.

Tout comme Donald Trump, Mike Pompeo n'a pas reconnu la victoire de Joe Biden.

Le Président élu entrera en fonction le 20 janvier 2021.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
Covid-19: bientôt la fin des aides? «Une pulvérisation de l’économie française»
La Commission européenne réagit à l’achat du Spoutnik V par la Hongrie
Tags:
message de félicitations, Joe Biden, Mike Pompeo
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook