Amérique du Nord
URL courte
Par
9759
S'abonner

Après l'entrée en fonctions du démocrate Joe Biden, Jim Bridenstine a affirmé dans une interview à l’hebdomadaire Aviation Week qu'il quitterait son poste d’administrateur de la NASA.

L’administrateur de la NASA Jim Bridenstine, nommé par Donald Trump, quittera son poste sous la présidence de Joe Biden même si la nouvelle administration lui demande de rester. Il le fera pour s'assurer que, «politiquement, la NASA ait la meilleure chance de prospérer sous un nouveau leadership», note l’hebdomadaire Aviation Week.

«Pour cela, il faut quelqu’un qui a d’étroites relations avec le Président des États-Unis, quelqu’un qui a la confiance de l’administration, dont l'OMB [Bureau de la gestion et du budget], le Conseil national de l'espace et le Conseil de sécurité nationale. Je pense que je ne suis pas la bonne personne pour cela dans une nouvelle administration», a-t-il indiqué au magazine.

Un fidèle de Trump

«Nous avons eu beaucoup de succès, mais c'est grâce à des relations», a-t-il expliqué. «Vous devez avoir ces relations. Qui que soit le Président, il doit avoir quelqu'un qu'il connaît et à qui il fait confiance et quelqu'un en qui l'administration fait confiance. Cette personne ne sera pas moi».

M.Bridenstine, membre du parti républicain et ancien élu de l’Oklahoma et à la Chambre des représentants, est devenu l’administrateur de la NASA en 2018, nommé par le Président sortant qui conteste actuellement le résultat de l’élection.

Le candidat démocrate Joe Biden a annoncé sa victoire le 7 novembre. Donald Trump n’a pas admis sa défaite et a promis de défendre sa position devant la justice en évoquant des fraudes massives. Il s’apprête aussi à organiser une série de rassemblements pour contester les résultats, selon le porte-parole de sa campagne. Le Président élu entrera en fonction le 20 janvier 2021.

Lire aussi:

Netanyahou accuse l'Iran de l'attaque d'un navire israélien et promet de riposter
Trump évoque «la catastrophe énergétique» aux USA et la dépendance au pétrole russe sous Biden
«J’ai déjà fait barrage, cette fois c’est fini»: la Une de Libération sur le RN indigne la majorité
Tags:
Donald Trump, Joe Biden, NASA
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook