Amérique du Nord
URL courte
Par
10289
S'abonner

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées samedi 14 novembre dans la capitale américaine pour exprimer leur soutien à Donald Trump. Le défilé a toutefois été perturbé dans la soirée lorsque des contre-manifestants sont apparus, résultant en des affrontements qui ont fait plusieurs blessés, dont un au couteau.

La manifestation pro-Trump qui s’est déroulée samedi 14 novembre à Washington s’est terminée par des affrontements entre partisans du Président sortant et des groupes de contre-manifestants, ont rapporté des médias américains présents sur place, dont les chaînes ABC et NBC. Plusieurs personnes ont été blessées, dont une au couteau.

Dans la journée, les participants à l’événement ont défilé paisiblement dans les rues de la capitale, certains avec des slogans mentionnant la fraude présumée lors du scrutin: «Stop the Steal» ou encore «Count Every Vote». Mais la manifestation a pris une tournure plus violente une fois la nuit tombée, menant à des affrontements avec des contre-manifestants «de gauche», certains affirmant être des militants «Black Lives Matter».

Selon le rapport de la police de Washington DC, 21 arrestations ont été effectuées durant la nuit pour des motifs variés: quatre pour port d’arme illégal (huit armes saisies), un pour violence sur policier, deux autres pour violences. Deux policiers ont été blessés et un manifestant poignardé a été transporté à l’hôpital, ses jours ne sont pas en danger.

Trump affirme qu’il a gagné

D’autres rassemblements pro-Trump se sont déroulés en Floride, dans le Michigan ou dans l’Arizona, tandis que le Président en exercice refuse de reconnaître la victoire annoncée par certains médias de son rival démocrate Joe Biden. Il estime que l’élection a été «truquée» et que la victoire lui a été volée.

Cette nuit, Trump a une nouvelle fois écrit sur Twitter qu’il avait «gagné l’élection». Il a également mentionné que la Constitution américaine avait été «brisée et violée», affirmant que des observateurs ont été exclus des salles de dépouillement des votes «dans nombre de nos États».

«Des millions de bulletins ont été changés par les Démocrates, en faveur des Démocrates», poursuit-il, avant d’accuser le logiciel de vote «Dominion Voting Systems» de ne pas être «bon et sûr», donnant lieu à de faux résultats.

Lire aussi:

Au moins deux morts et plus d'une dizaine de blessés en Allemagne où une voiture a heurté des piétons - images
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Tags:
présidentielle américaine 2020, blessés, violences, manifestation, Black Lives Matter, Donald Trump, Washington
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook