Amérique du Nord
URL courte
Par
3132119
S'abonner

Selon la partie américaine, le destroyer USS John McCain effectuait une opération visant à «assurer la liberté de navigation» dans le golfe de Pierre-Le-Grand avant d’en être chassé par les marins russes.

Suite à la violation de la frontière russe par l’USS John McCain, le commandement de la Septième flotte des États-Unis a affirmé que son destroyer réalisait une opération visant à «assurer la liberté de navigation».

«Les États-Unis ont démontré que ces eaux ne sont pas une mer territoriale russe, et les États-Unis rejettent la déclaration de Moscou selon laquelle le golfe de Pierre-Le-Grand est une baie historique en vertu de la loi internationale», a indiqué le commandement.

Intrusion repoussée

Mardi 24 novembre, le ministère russe de la Défense a annoncé que le destroyer américain USS John McCain, qui se trouvait depuis plusieurs jours en mer du Japon, avait violé les eaux territoriales de la Fédération de Russie dans le golfe de Pierre-le-Grand (Extrême-Orient).

Selon la partie russe, son chasseur de sous-marins Amiral Vinogradov a envoyé un avertissement au navire américain, en menaçant d’«utiliser une manœuvre d'éperonnage pour chasser le contrevenant de ses eaux territoriales», après quoi l’intrus est retourné dans les eaux neutres.

Lire aussi:

Deux patrouilleurs français envoyés au large de Jersey
Policier tué à Avignon: de nouveaux détails sur la victime et l’opération
Londres envoie des patrouilles près de Jersey après les menaces de Paris
Un sondage révèle quelle proportion de Français approuvent l’idée d’un pass sanitaire
Tags:
US Navy, 7e flotte des Etats-Unis, Russie, États-Unis, USS John S.McCain (DDG 56)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook