Amérique du Nord
URL courte
Par
Présidentielle 2020 aux États-Unis (138)
718782
S'abonner

Le Président américain Donald Trump a dit jeudi qu'il quitterait «bien sûr» la Maison-Blanche si la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle était officiellement confirmée, tout en répétant qu'il pourrait ne pas reconnaître sa propre défaite.

Interrogé sur le fait de savoir s'il quitterait la Maison-Blanche en cas de vote du collège des grands électeurs confirmant la victoire du démocrate, le républicain a dit: «Bien sûr que je le ferai. Et vous le savez».

Mais «s'il le font, ils feraient une erreur», et «ce sera quelque chose de très dur à accepter», a-t-il ajouté. «Il y a eu une fraude massive», a-t-il énoncé encore une fois à propos du résultat de l'élection.

C'est la première fois que Donald Trump répondait à des questions de journalistes depuis l'élection du 3 novembre. Depuis cette date, il a martelé que l'élection avait été truquée, et a multiplié les procédures judiciaires dans plusieurs États, toutes rejetées.

«Comme d'un pays du tiers-monde»

Lors de son point presse de jeudi, jour férié de Thanksgiving, M.Trump a estimé que l'infrastructure électorale des États-Unis était «comme d'un pays du tiers-monde».

Mercredi, le Président sortant avait lancé à ses partisans: «Nous devons inverser cette élection». Les démocrates «ont triché. Ç'a été un scrutin frauduleux».

Joe Biden avait dit de son côté, presque en même temps, depuis sa ville de Wilmington, dans le Delaware: «En Amérique, nous avons des élections libres et justes, et nous en respectons les résultats. Les habitants et les lois de ce pays n'accepteront pas autre chose».

Dossier:
Présidentielle 2020 aux États-Unis (138)

Lire aussi:

Des millions de voitures pourraient être prochainement exclues de la circulation dans les grandes villes de France
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
L’Iran suspend sa coopération avec l’UE dans plusieurs domaines
Tags:
Joe Biden, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook