Amérique du Nord
URL courte
Par
357266
S'abonner

Depuis son enfance, Donald Trump souffre de problèmes psychologiques qui s’aggravent avec le temps, a affirmé sa nièce Mary, psychologue de profession, au micro d’Europe 1. Elle a accusé les parents de son oncle d’être à l’origine de son état et a estimé qu’il était dangereux pour son pays.

Le Président américain sortant est en proie à des «troubles psychologiques», a estimé ce 1er décembre sa nièce Mary Trump, psychologue de profession, au micro d’Europe 1.

Selon elle, les problèmes de santé mentale de Donald Trump proviennent de son enfance:

«Je tiens mes grands-parents pour directement responsables de sont état», a lancé la psychologue et auteure du livre «Trop et jamais assez: comment ma famille a créé l'homme le plus dangereux du monde».

«Ce n'est pas de la faute de mes oncles et tantes, qui ont grandi dans le même foyer névrotique et cruel que Donald. Je pense qu'ils auraient pu faire plus une fois adultes, pour alerter les Américains sur leur frère. Mais ils ont préféré se taire», a-t-elle ajouté.

Son état se détériore

Comme ses troubles «n’ont jamais été traités», Mary Trump a suggéré qu’ils ne vont faire qu’empirer: «Plus ça avance, plus on va voir son état se détériorer». En plus de cela, il fait actuellement face à «un stress qu’il n’a jamais connu avant»:

«Pour la première fois de sa vie, il doit se confronter à une défaite contre laquelle il ne peut rien faire, rien tenter. Et honnêtement, ça l'effraie beaucoup», a-t-elle poursuivi.

Prenant en compte son état psychologique, elle a insisté sur le fait qu’il n’aurait pas dû endosser le rôle de chef de l’État: «Je pense depuis longtemps qu'il n'est non seulement pas fait pour ce métier mais qu’il est aussi dangereux pour notre pays».

C’est la raison pour laquelle elle n’a pas été enthousiaste à propos de l’éventuelle participation de Donald Trump aux élections présidentielles de 2024, une possibilité qu’il avait été évoqué par lui-même.

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Tags:
santé mentale, troubles psychiques, États-Unis, élection présidentielle, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook