Amérique du Nord
URL courte
Par
9324
S'abonner

Joe Biden n’abolira pas immédiatement les tarifs imposés à la Chine par son prédécesseur au poste présidentiel et ne déchirera pas l’accord commercial initial conclu par l’administration Trump.

Joe Biden dit vouloir conserver dans l'immédiat à sa prise de fonction les droits de douane punitifs imposés à la Chine par les États-Unis sous la présidence de Donald Trump dans le cadre d'une guerre commerciale.

«Je ne vais pas entreprendre une quelconque action immédiate et cela concerne également les droits de douane», a déclaré le Président élu au New York Times, dans un entretien publié mercredi. «Je ne vais pas compromettre mes options».

Les relations entre Washington et Pékin sont tombées au plus bas depuis des décennies sous Donald Trump, marquées par une guerre commerciale transpacifique dans laquelle les deux parties ont toutefois signé une trêve en janvier.

Vers une position très ferme envers Pékin

Pour sa part, Joe Biden s'est montré très critique envers le bilan chinois en matière de droits de l'Homme et des analystes estiment que son administration conservera une position très ferme envers Pékin. Son équipe de campagne a notamment qualifié l'internement de la minorité musulmane des Ouïghours en Chine de «génocide».

Après sa victoire en novembre à l'élection présidentielle, M.Biden a laissé entendre qu'il chercherait une politique commerciale renouant les alliances de Washington en Europe et Asie-Pacifique pour former un front uni susceptible de faire contrepoids à la Chine.

Lire aussi:

Qui sont ces quatre hommes qui ont battu à mort un sexagénaire pour une remarque?
Une entorse au couvre-feu finit en course-poursuite avec la police dans l’Oise
En Syrie, la Russie élimine 200 djihadistes: leur résurgence alimentée par les sanctions US?
Tags:
Donald Trump, Joe Biden, États-Unis, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook