Amérique du Nord
URL courte
Par
Présidentielle 2020 aux États-Unis (138)
128210
S'abonner

Donald Trump continue de contester les résultats de la présidentielle et se dit déterminé à «protéger notre système électoral, qui est maintenant sous assaut coordonné et assiégé».

Le Président américain sortant a publié le 2 décembre une vidéo de 46 minutes, qui, selon lui, est «peut-être le discours le plus important» qu’il ait jamais prononcé. Il y a affirmé que le système électoral américain était «sous assaut coordonné et assiégé».

Dans un passage partagé sur son compte Twitter, il réitère ses allégations de fraude électorale qui, d’après lui, a eu lieu lors de l’élection présidentielle du 3 novembre.

​«Nous avions l’habitude d’avoir ce qu’on appelait le “jour des élections”. Maintenant, nous avons des jours, des semaines et des mois d’élections. Et beaucoup de mauvaises choses se sont produites pendant cette période ridicule», a-t-il indiqué.

«En tant que Président, je n’ai pas de devoir plus élevé que de défendre les lois et la Constitution des États-Unis. C’est pourquoi je suis déterminé à protéger notre système électoral, qui est maintenant sous assaut coordonné et assiégé».

La transition engagée malgré tout

Il a critiqué ses adversaires pour avoir agi, lors de la campagne, comme s’ils «savaient déjà quel serait le résultat».

«Le processus constitutionnel doit pouvoir se poursuivre. Nous allons défendre l’honnêteté du vote en veillant à ce que chaque scrutin légal soit compté et qu’aucun vote illégal ne soit compté», a-t-il promis.

Depuis début novembre, l’équipe de M.Trump conteste légalement les résultats des élections, intentant des poursuites dans plusieurs États clés comme l’Arizona, le Michigan, la Pennsylvanie ou la Géorgie.

Bien qu’il ait refusé de reconnaître sa défaite face à Joe Biden, il a autorisé la procédure de transition du pouvoir.
 

Dossier:
Présidentielle 2020 aux États-Unis (138)

Lire aussi:

Des millions de voitures pourraient être prochainement exclues de la circulation dans les grandes villes de France
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
L’Iran suspend sa coopération avec l’UE dans plusieurs domaines
Tags:
élections, États-Unis, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook