Amérique du Nord
URL courte
Par
8519775
S'abonner

D’après le site d’information Axios, Donald Trump prévoit de ne pas assister à l’inauguration de Joe Biden et de ne pas l’accueillir à la Maison-Blanche. À bord d’Air Force One, le Président sortant compte se rendre en Floride pour tenir un meeting devant ses partisans, indique le média.

Donald Trump envisage d’organiser une «grande finale» le jour de l’inauguration de Joe Biden, rapporte le site d’information Axios.

Selon ses sources, le Président sortant prévoit de quitter la Maison-Blanche à bord de l’hélicoptère Marine One. Ensuite, il pourrait embarquer dans Air Force One et partir pour la Floride afin de tenir un meeting devant ses sympathisants.

Ce projet a été appelé «grande finale destinée à la télévision» par l’auteur de la publication.

D’après Axios, le discours de Trump devant une foule en délire pourrait être diffusé en direct sur un écran partagé parallèlement aux images de l’inauguration sur lesquelles le nouveau chef d’État américain prêtera serment devant un public éloigné à l’extérieur du Capitole.

Le fait de s’envoler de la pelouse de la Maison-Blanche permettrait à Trump d’échapper aux manifestations et à l’accueil du nouveau Président, ainsi que de rester assis alors que Biden prête serment, poursuit le média.

Futur candidat à la présidentielle?

En plus de cela, Donald Trump pourrait annoncer en Floride sa candidature à l’élection présidentielle de 2024, a fait savoir NBC News début décembre. L’inauguration du nouveau Président devrait avoir lieu le 20 janvier 2021, a précisé la chaîne de télévision.

La campagne de Trump a refusé de commenter ces projets possibles pour le jour de la passation du pouvoir, a indiqué Axios.

La veille, Donald Trump avait de nouveau accusé les démocrates d’avoir truqué l’élection présidentielle. Pendant son discours tenu devant ses partisans dans l’État de Géorgie, il a promis de «reconquérir» la Maison-Blanche

Il a assuré que les républicains prendront la tête de la Chambre des représentants dès 2022 et qu’il redeviendrait le chef de l’État. Il a également espéré ne pas avoir besoin ainsi de présenter sa candidature à la future élection.

Lire aussi:

Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Tags:
élections, inauguration, présidence américaine, Joe Biden, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook