Amérique du Nord
URL courte
Par
14726
S'abonner

«Elle veut juste rentrer à la maison»: à la mi-novembre déjà, lorsque son époux contestait sa défaite à la présidentielle, Melania Trump avait chargé sa conseillère spéciale de découvrir «discrètement» si d’éventuels fonds publics étaient alloués aux anciennes Premières dames, rapporte CNN.

Quels sont les potentiels avantages octroyés aux ex-Premières dames? C’est ce que souhaite savoir Melania Trump alors que son mari «est occupé à trouver des moyens pour rester à la Maison-Blanche», relate CNN.

Pas d’éventuels fonds publics

Elle a demandé à sa conseillère spéciale, Marcia Lee Kelly, de découvrir «discrètement» si d’éventuels fonds publics étaient alloués aux Premières dames après leur départ de la Maison-Blanche. Mais la réponse est «non». Une First lady ne peut pas prétendre à des indemnités gouvernementales, explique CNN.

Pourtant, il y a une exception. Une pension annuelle de 20.000 dollars (16.500 euros environ) est prévue en cas de mort de l’époux.

«Cela pourrait ne pas bien se passer»

Melania Trump a en outre commencé à «déterminer» quels objets sont à envoyer à la Trump Tower de New York ou dans leur maison de Mar-a-Lago, en Floride.

«Elle veut juste rentrer chez elle», a déclaré une source à CNN. Interrogée sur ce que pense Melania Trump des rumeurs selon lesquelles son mari pourrait annoncer sa candidature en 2024, la source a ajouté: «Cela pourrait ne pas bien se passer».

Jointe par CNN, la cheffe de cabinet de Mme Trump, Stéphanie Grisham, affirme que «son agenda reste rempli par ses devoirs de mère, de femme, et de Première dame des États-Unis».

Lire aussi:

Plusieurs blessés dans une attaque à la voiture bélier à Jérusalem-Est
Israël fait face au rythme le plus élevé de roquettes jamais tirées vers son territoire, selon l'armée
En continu: Gaza annonce avoir subi l'attaque la plus meurtrière depuis la reprise du conflit
Tags:
Donald Trump, Melania Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook