Amérique du Nord
URL courte
Par
3234
S'abonner

Walt Disney World a mis à jour la façon dont il gère sur ses photos les personnes ne portant pas de masques dans les attractions: les masques sont ajoutés numériquement, rapporte Fox News. Selon le parc, il s'agissait de tests de «modification de certaines photos».

Sur les photos achetées après chaque attraction dans le complexe de loisirs Walt Disney World, des masques ont été ajoutés numériquement pour les personnes n’en portant pas, selon Fox News.
Selon la chaîne de télévision, un visiteur du parc d'attractions a publié sur la page Facebook privée Disney World Junkies une photo achetée après un tour de manège. Sur la photo, une femme semble avoir un masque «photoshopé» sur son visage.

Déclaration de Disney World

En réponse, WDW News Disney a publié une déclaration affirmant ne plus modifier numériquement les photos pour ajouter des masques aux visiteurs.

«En réponse aux demandes des clients, nous avons testé la modification de certaines photos. Nous ne le faisons plus et nous attendons toujours de nos clients qu'ils portent le masque, sauf lorsqu'ils mangent ou boivent», indique la déclaration.

WDW News Disney a reconnu que lorsque les parcs Walt Disney World ont rouvert en juillet, cela a été fait dans le strict respect des protocoles sanitaires prévoyant le port du masque par les visiteurs. Pour renforcer l'application de cette règle, les invités qui n’en portaient pas sur les attractions ne recevaient pas leurs photos prises pendant le tour. Pendant quelque temps ce compromis a tenu et des masques ont été ajoutés aux personnes sans masques avec des retouches d’images.

Lire aussi:

«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
La Chine présente un prototype de train à sustentation magnétique conçu pour rouler à 620 km/h – vidéos
Tags:
retouche, photo, Disney World
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook