Amérique du Nord
URL courte
Par
Présidentielle 2020 aux États-Unis (138)
71632
S'abonner

L’ancienne candidate démocrate à la présidence américaine Hillary Clinton, qui était parmi les membres du Collège électoral de New York et a voté pour Joe Biden, a appelé à la suppression de cette organisation du scrutin pour choisir les Présidents américains.

Le 14 décembre, Joe Biden a été confirmé comme vainqueur de l’élection présidentielle aux États-Unis avec le vote État par État du Collège électoral chargé de désigner le prochain Président, annihilant un des derniers leviers à la disposition de son futur prédécesseur, Donald Trump, pour inverser le résultat du scrutin du 3 novembre.

Avant que les résultats aient été rendus publics, Hillary Clinton avait appelé à son tour à la suppression du Collège électoral pour choisir les Présidents.

La candidate démocrate à la présidence en 2016 a lancé son appel après avoir voté pour le Président élu Joe Biden et la vice-Présidente élue Kamala Harris alors que les grands électeurs des 50 États et du District de Columbia s’étaient réunis pour officialiser la victoire de M.Biden aux élections américaines.

Un appel à l’abolition de ce mode de scrutin

«Je crois que nous devrions abolir le Collège électoral et choisir notre Président avec le vainqueur du vote populaire, comme tous les autres bureaux [de l’administration fédérale, NDLR]», a tweeté Mme Clinton.
«Mais puisqu’il existe toujours, j’ai été fière de voter à New York pour Joe Biden et Kamala Harris», a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Mme Clinton a fait partie des 29 grands électeurs de New York qui ont voté le 14 décembre pour M.Biden et Mme Harris.

Après la défaite de Hillary Clinton en 2016, de nombreux démocrates ont appelé à abandonner ce processus de vote électoral et à laisser le vote populaire national déterminer les gagnants des élections présidentielles.

Dossier:
Présidentielle 2020 aux États-Unis (138)

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Tags:
Donald Trump, Joe Biden, abolition, vote, Collège électoral des Etats-Unis, Hillary Clinton, présidentielle américaine 2020, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook