Amérique du Nord
URL courte
Par
186714
S'abonner

Donald Trump a de nouveau mis en cause la victoire de Joe Biden à la présidentielle dans un message sur Twitter. Il parle de fraudes et appelle les Républicains à rester mobilisés. La transition avec les équipes de Joe Biden s’avère compliquée.

Donald Trump a de nouveau remis en cause sur Twitter les résultats de l’élection présidentielle américaine. Refusant de concéder la victoire à son adversaire Joe Biden, le Président sortant a évoqué des bourrages d’urnes dans les principaux États-pivots (swing states).

«Il n’a pas remporté l’élection. Il a perdu les 6 Swing States, de beaucoup. Ils ont ensuite déversé des centaines de milliers de votes dans chacun d'entre eux, et se sont fait prendre» a-t-il twitté.

Donald Trump a également appelé les Républicains à ne pas agir comme de «faibles imbéciles» et à se remobiliser pour ne pas se laisser voler leur «grande victoire».

Une transition difficile

La transition entre l’administration Trump et l’équipe de Joe Biden s’effectue dans un climat de tension extrême.

Le 17 décembre, un nouvel imbroglio est apparu, cette fois entre le Pentagone et le gouvernement de transition démocrate. Le ministre de la Défense Christopher Miller a en effet annoncé suspendre les réunions entre les deux parties, arguant d’une pause «mutuellement convenue», ce qui nie l'équipe de Joe Biden.

Les médias américains ont annoncé la victoire du candidat démocrate le 7 novembre. Un verdict confirmé le 14 décembre, suite au vote du collège électoral réunissant les grands électeurs. Donald Trump n’a pour sa part jamais concédé publiquement sa défaite, et envisagerait de ne pas quitter la Maison-Blanche le jour de l’investiture de Joe Biden, selon CNN.

Lire aussi:

Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Tags:
fraudes électorales, Parti républicain des Etats-Unis, élection présidentielle, Joe Biden, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook