Amérique du Nord
URL courte
Par
10848
S'abonner

Les États-Unis commenceront à produire les armes hypersoniques ARRW en 2021 ou 2022, a annoncé Will Roper, secrétaire adjoint de l’US Air Force pour l'acquisition, la technologie et la logistique.

L’armée de l’air des États-Unis envisage de lancer la production de missiles hypersoniques dans le cadre du programme Air-Launched Rapid Response Weapon (ARRW) en 2021 ou 2022, a déclaré ce samedi 19 décembre Will Roper, secrétaire adjoint de l’US Air Force pour l’acquisition, les technologies et la logistique.

«Nous sommes sur le point de lancer ARRW, la première arme hypersonique de [l’armée de l'air, ndlr]. Cela aura lieu au cours de l'exercice 2022 [qui commence le 1er octobre 2021, ndlr]. Cette arme équipera les bombardiers stratégiques B-52. Cela nous donnera le potentiel pour une frappe rapide hors de portée des moyens d’attaque [...]. Je pense que cela crée un bon dilemme pour l'ennemi», a indiqué le responsable devant les journalistes.

Selon M.Roper, les technologies du statoréacteur et les missiles de croisière permettront aux États-Unis de créer des armes hypersoniques moins chères et plus petites.

Ces armes seront «assez petites pour équiper nos chasseurs», avant tout des F-15, a noté le secrétaire adjoint. Il a précisé que la réalisation du programme du statoréacteur hypersonique se déroulait plus vite que prévu.

Programme ARRW

Le projet Air Launched Rapid Response Weapon (ARRW) porte sur la mise au point du missile hypersonique tactique air-sol AGM-183. Le missile à propergol solide de type ARRW transportera un planeur hypersonique propulsé par le moteur Tactical Boost Glide (TGB). Selon les médias, le planeur pourrait voler à Mach 20 et les premières versions du système ARRW pourraient être dotées d’armes nucléaires.

Le 12 juin 2019, le Pentagone a mené les premiers essais en vol d’un prototype du système AGM-183A installé à bord d’un B-52 Stratofortress. Les tests se sont déroulés à la base aérienne Edwards, en Californie.

En septembre, le premier secrétaire adjoint à la Défense David Norquist a annoncé que le Pentagone envisageait de mener une quarantaine d’essais d’armes hypersoniques en vue de remettre ces armes à l’armée ces quatre prochaines années.

En février 2020, l’US Air Force a annoncé sa décision d’arrêter la réalisation d’un autre programme qui devait aussi permettre de créer un missile hypersonique aéroporté, Hypersonic Conventional Strike Weapon (HCSW), en raison des restrictions budgétaires en 2021.

Lire aussi:

Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
Moscou exige qu’Israël cesse «immédiatement et entièrement» sa politique de colonisation
Un migrant en tue un autre et tente de violer une femme en pleine rue en 24h à Paris
Tags:
missiles hypersoniques, armes hypersoniques, missiles, Pentagone, États-Unis, Air Launched Rapid Response Weapon (ARRW)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook