Amérique du Nord
URL courte
Par
3211
S'abonner

Alors qu’il essayait de s'introduire le 18 décembre dans sa maison en Californie, un cambrioleur a buté sur une fille de 12 ans. Munie d’une batte de baseball, elle a réussi à le repousser. La police qui se trouvait à proximité a interpellé l’individu.

Une fille de 12 ans a repoussé vendredi 18 décembre un cambrioleur qui tentait de s'introduire chez elle dans la ville américaine de Woodland, en Californie, rapporte KTXL.

Seule à la maison, elle a entendu un bruit, pensant que quelqu'un frappait à la porte.

«J'avais mes écouteurs. Et quand j'ai enlevé mes écouteurs, j'ai réalisé que quelqu'un essayait d'entrer dans la maison», se souvient-elle.

«J'avais très peur»

Elle attrape alors une batte de baseball et se dirige vers la porte d'entrée. Elle voit que la serrure est cassée et qu'un inconnu essaye d'entrer. C’est alors que le cambrioleur lance: «Laisse-moi entrer».

«J'ai crié: "Non!". Et je lui ai cogné la porte au visage. J'avais très peur, mais je savais qu'il ne devait pas entrer et que je devais protéger ma maison. Je ne voulais pas mourir. Je ne voulais pas qu'il vole quoi que ce soit chez moi. Alors je l’ai protégée», poursuit-elle.

Déjà connu des services de police

Les policiers qui se trouvaient à proximité ont remarqué le suspect devant la porte de la maison et l'ont interpellé. Le suspect avait déjà été arrêté en novembre pour avoir fouillé les ordures dans la cour d'un habitant.

«Je suis fier d'elle. C'est ma petite Viking latino-irlandaise, et c'est dans notre sang. Il a choisi la mauvaise maison avec une fille de 12 ans encore plus dure que moi», conclut le père de la fillette.

Lire aussi:

Il braque un bar-tabac dans l'Oise puis entame une carrière de gendarme en Turquie
Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
Des centaines d’étudiants font la queue à Paris pour les distributions alimentaires – vidéo
Tags:
cambriolage, Californie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook