Amérique du Nord
URL courte
Par
Investiture du 46e Président des États-Unis Joe Biden (22)
5429131
S'abonner

À l’approche de l’investiture de Joe Biden le 20 janvier, le Pentagone se montre préoccupé par d’éventuels agissements de Donald Trump. Selon Newsweek, il examine avec le commandement militaire de Washington des scénarios pour empêcher toute ingérence du Président sortant.

La direction du Pentagone et le commandement militaire de Washington discutent différents scénarios en cas d’introduction de la loi martiale par Donald Trump avant l’investiture de Joe Biden prévue le 20 janvier, rapportait jeudi 24 décembre Newsweek.

Ces discussions sont menées à l’insu de la Maison-Blanche et des partisans de Trump faisant partie du commandement des Forces armées des États-Unis.

Selon le magazine, le Pentagone n'exclut pas que le Président sortant mobilise ses nombreux partisans pour empêcher le transfert du pouvoir à la future administration Biden. Un autre scénario, quelque peu irréaliste, envisage la mobilisation par Trump de troupes pour s’emparer du matériel à traiter les bulletins de vote et ainsi faire réviser les résultats de la présidentielle de novembre.

Comme l’indique Newsweek, plusieurs sources se disent extrêmement préoccupées par le fait que le Pentagone puisse être entraîné dans cette crise.

«En ce moment, à cause du coronavirus, le Président a des pouvoirs d'urgence sans précédent, ce qui pourrait le convaincre - surtout s'il écoute certains de ses partisans - qu'il a des pouvoirs illimités et qu'il est au-dessus de la loi», explique au magazine une source restée anonyme.

Cependant, il doute que les militaires n’obéissent à tout ordre illégal du Président sortant.

Trump s’accroche au pouvoir

Le Président républicain, qui a lancé plusieurs actions en justice à la suite de la présidentielle, refuse de reconnaître sa défaite, et cela malgré le vote du collège électoral mi-décembre qui a officialisé la victoire du démocrate Joe Biden.

Donald Trump avait jusqu’à récemment empêché les agences gouvernementales de coopérer avec l’équipe Biden, malgré la tradition.

Vote du collège électoral

Le collège électoral a confirmé le 14 décembre l'élection de Joe Biden par 306 voix contre 232 pour Donald Trump. C’est notamment le vote des grands électeurs de Californie, l'État le plus peuplé du pays, qui a permis au candidat démocrate de franchir le seuil des 270 voix nécessaires pour s’imposer face à son rival républicain et devenir ainsi le 46e Président des États-Unis.

Le nom du vainqueur de la présidentielle sera formellement annoncé par le Congrès le 6 janvier, et l’investiture du nouveau Président se tiendra le 20.

Dossier:
Investiture du 46e Président des États-Unis Joe Biden (22)

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
Joe Biden, Donald Trump, Pentagone, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook