Amérique du Nord
URL courte
Par
197025
S'abonner

Donald Trump a été désigné comme le plus admiré des Américains, devant Barack Obama et Joe Biden. Côté femmes, Michelle Obama a conservé son leadership, selon un sondage Gallup publié ce 29 décembre.

Le Président sortant Donald Trump est, en 2020, l'homme le plus admiré des Américains, devant son prédécesseur à la Maison-Blanche, Barack Obama , selon un sondage réalisé par l'institut Gallup et publié ce 29 décembre. Parmi les femmes, Michelle Obama conserve la tête.

Barack Obama était arrivé largement en tête depuis 2008, donc huit fois consécutives. Or cette année, il a été cité par 15% des sondés contre 18% pour Donald Trump. Joe Biden a été choisi par 6% des personnes interrogées.

Dans le top-dix figurent également l'expert en maladies infectieuses Anthony Fauci, le pape François, le fondateur de Tesla Elon Musk, le sénateur américain Bernie Sanders, le fondateur de Microsoft Bill Gates, le joueur de basket LeBron James et le Dalaï Lama.

Du côté des femmes, Michelle Obama a obtenu 10% des votes, devant la première femme élue vice-présidente, Kamala Harris (6%), et la Première dame Melania Trump (4%).

Trump impopulaire mais admiré

Donald Trump arrive en tête du sondage, même si sa cote de popularité reste assez basse avec seulement 39% approuvant sa performance. C’est sa position dominante chez les Républicains qui le place en tête de la liste des hommes les plus admirés en 2020: 48% des Républicains ont voté Trump, tandis les Démocrates ont été plus divisés: ils n’ont été que 32% à voter pour Obama.

Ce sondage est réalisé par Gallup chaque année depuis 1946, à l’exception de 1976. Pour l’édition 2020, 1.018 Américains ont été consultés entre les 1er et 17 décembre.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tags:
Michelle Obama, popularité, sondage, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook