Amérique du Nord
URL courte
Par
2922655
S'abonner

Suite à la demande du vice-Président Mike Pence de rejeter une action en justice visant à renverser la présidentielle américaine, l’avocat pro-Trump Lin Wood a publié une avalanche de tweets furieux à son encontre. Il a notamment accusé Pence de trahison et l’a menacé du «peloton d’exécution».

Dans ses récents tweets, l’avocat pro-Trump Lin Wood a accusé le vice-Président Mike Pence de trahison en le menaçant «d’exécution» après que celui-ci a demandé à un juge fédéral de rejeter une action en justice qui vise à renverser les résultats de la présidentielle.

«Si Pence est arrêté, Pompeo sauvera l’élection. Pence sera en prison en attendant d’être jugé pour trahison. Il devra faire face à une exécution par peloton d’exécution. Il est lâche et chantera comme un oiseau et avouera tout» a-t-il affirmé sur Twitter le 1er janvier.

Accusant les Démocrates et les «globalistes» «d’avoir volé l’élection», l’avocat a affirmé qu’un des principaux voleurs a pourtant été négligé: le Parti républicain.

«Lorsque les arrestations pour trahison commencent, placez le juge en chef John Roberts, le vice-Président Mike Pence et [le chef de la majorité républicaine au Sénat, NDLR] Mitch McConnell en tête de liste», a-t-il affirmé sur le réseau social.

«Le crime est une trahison. Ce sont des traîtres», a-t-il encore déclaré en ajoutant qu’il était l’heure de «nettoyer la Maison-Blanche».

De telles annonces ont suscité une vive réaction des internautes, certains ayant commencé à douter de la santé mentale de M.Wood. Ce dernier a pourtant répondu qu’il allait «bien».

Les élections aux USA

Selon les données officielles, Joe Biden a remporté la présidentielle américaine, qui a eu lieu le 3 novembre, avec 306 voix de grands électeurs contre 232 pour Donald Trump. Avant l’investiture de Biden, prévue pour le 20 janvier, le Congrès doit encore confirmer sa victoire le 6 janvier. La séance sera présidée par le vice-Président Mike Pence en tant que président du Sénat. Il s’agira pourtant d’une procédure plutôt symbolique, les grands électeurs ayant déjà choisi Joe Biden en tant que futur chef d’État.

Afin de pouvoir réviser le résultat de l’élection lors de cette séance, une action en justice contre Mike Pence a été récemment initiée par un groupe de Républicains, visant à lui donner le pouvoir d’annuler les résultats de l’élection. Le vice-Président a pourtant demandé le 31 décembre à un juge fédéral de rejeter cette action.

Le Président sortant, Donald Trump, n’a pas encore reconnu sa défaite, il continue à contester la victoire de Biden.

Lire aussi:

Un journaliste qui met en doute l’efficacité du vaccin face «au nouveau variant» interrompu en direct - vidéo
Des sénateurs jugent que l’exécutif leur a mis «un pistolet sur la tempe» pour adopter la loi sanitaire
Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Tags:
présidence américaine, Mike Pence, trahison, exécution
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook