Amérique du Nord
URL courte
Par
Le Congrès US envahi par des manifestants (52)
167787
S'abonner

Les élections sénatoriales partielles en Géorgie ont souri aux démocrates, qui peuvent désormais revendiquer le contrôle du Sénat. Possédant déjà la majorité à la Chambre des représentants, le parti se retrouve en position de force, à quelques jours de l’investiture de Joe Biden.

Les démocrates ont obtenu le contrôle du Sénat américain après avoir remporté les deux élections sénatoriales partielles en Géorgie. Le candidat Jon Ossoff a en effet pris le meilleur sur le sénateur républicain sortant David Perdue. Il devient par ce vote le premier sénateur juif de l’État, et à 33 ans, le plus jeune.

Plus tôt dans la journée, son collègue Raphael Warnock avait battu la sénatrice Républicaine Kelly Loeffler.

Le résultat de ces suffrages permet aux démocrates de se placer en position de force au Sénat. Démocrates et républicains comptent en effet désormais le même nombre de sièges, mais la future vice-Présidente, Kamala Harris, est désormais en droit de départager les votes, comme le prévoit la Constitution.

Ces résultats constitue un camouflet pour le président sortant Donald Trump, qui avait effectué l'un de ses derniers déplacements en Géorgie pour encourager ses supporters à soutenir les candidats républicains de l'État. 

Les démocrates aux commandes

Cette victoire permet donc aux démocrates de mettre la main sur les principaux leviers du pouvoir, le parti contrôlant désormais l’ensemble du Congrès (Chambre des représentants et Sénat). Une situation qui ouvre des perspectives pour le futur président Joe Biden, et devrait lui permettre de faire promulguer plus facilement certaines lois, notamment celle sur le salaire minimum.

C’est la première fois depuis le début de la présidence de Barack Obama que les démocrates se retrouvent ainsi aux commandes des deux chambres législative américaines.

Dossier:
Le Congrès US envahi par des manifestants (52)

Lire aussi:

Il fonce sur les gendarmes dans le Gard en projetant leur véhicule huit mètres plus loin
Couvre-feu à 18h: «On a le droit de déroger, alors faisons-le», lance un maire breton
Le Drian: «Il est urgent de dire à l'Iran que cela suffit»
Tags:
Kamala Harris, Joe Biden, Congrès américain, Chambre des représentants des États-Unis, Sénat des États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook