Amérique du Nord
URL courte
Par
Le Congrès US envahi par des manifestants (64)
9561
S'abonner

Washington ayant été le 6 janvier le théâtre d’affrontements qui ont fait des morts durant la certification des résultats de la présidentielle par le Congrès, la Russie a souhaité aux Américains de «traverser avec dignité ce moment dramatique» de leur histoire, rappelant que c’était une «affaire intérieure» des États-Unis.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a commenté les affrontements à Washington.

«C’est une affaire intérieure des États-Unis», a-t-elle souligné.

Dans ce contexte, elle a attiré «de nouveau l'attention» sur le fait que le système électoral des États-Unis était «archaïque».

Ce système «ne répond pas aux normes démocratiques modernes et permet de nombreuses violations, tandis que les médias américains sont devenus un instrument de lutte politique. Ce qui est, dans une grande mesure, la raison de la scission au sein de la société observée actuellement aux États-Unis», a-t-elle indiqué.

Maria Zakharova a ajouté que Moscou souhaitait «au peuple frère américain de traverser avec dignité ce moment dramatique de son histoire».

D’importantes tensions ont surgi à Washington au moment de la certification des résultats de la présidentielle par le Congrès.

Tensions à Washington

La veille, le Président sortant Donald Trump a pris la parole lors d'un meeting qui a rassemblé plusieurs milliers de personnes et a affirmé une nouvelle fois que le scrutin avait été truqué. Ses partisans se sont alors rendus au Capitole et ont fait irruption dans le bâtiment. La police a fait usage de gaz lacrymogènes et de grenades assourdissantes. Quatre personnes sont décédées: une femme, vétéran de l'US Air force, a été touchée par le tir d’un policier et est morte à l'hôpital, tandis que trois autres personnes sont décédées près du Capitole alors qu’elles nécessitaient des soins médicaux.

Les réunions du Sénat et de la Chambre des représentants ont été interrompues. Les membres du Congrès et le vice-Président Mike Pence ont été évacués.

Les manifestants n’étaient pas violents et se sont essentiellement contentés de filmer ce qu’il se passait et de prendre des selfies. Donald Trump a dépêché la Garde nationale dans la capitale et a lancé un appel à la paix et à l'ordre à ses partisans.

Quelques heures plus tard, les manifestants ont été expulsés du bâtiment et les deux chambres ont repris leurs séances. Le Congrès a finalement approuvé l'élection de Joe Biden à la présidence.

Donald Trump a promis pour sa part que le transfert du pouvoir serait pacifique, bien qu’il ne soit pas d'accord avec le résultat des élections. Ses pages sur Twitter et Facebook ont été bloquées en raison des messages où il s'adressait aux manifestants.

Dossier:
Le Congrès US envahi par des manifestants (64)

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
États-Unis, Congrès américain, Capitole, Maria Zakharova
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook