Amérique du Nord
URL courte
Par
Le Congrès US envahi par des manifestants (65)
164056
S'abonner

Le lendemain de l’assaut du Capitole, Joe Biden a estimé que ceux qui y avaient participé ne pouvaient pas être appelés des «manifestants» mais étaient en réalité des «insurgés» et des «terroristes de l’intérieur».

S’exprimant ce jeudi 7 janvier sur la prise d’assaut du Capitole, le Président élu Joe Biden a évoqué l'un des «jours les plus sombres» de l'Histoire des États-Unis.

«Ce n'étaient pas des manifestants, n'osez pas les appeler des manifestants, c'était une foule émeutière, des insurgés, des terroristes de l’intérieur», a-t-il déclaré.

Il a également accusé Donald Trump d’avoir passé toute sa présidence à «manifester son mépris» pour la démocratie, la Constitution et l'État de droit américain.

Pour le Président élu ce qui s’est passé au Capitole était également une «attaque totale» contre les institutions démocratiques américaines telles que la presse libre et les services de renseignement américains.

Selon les autorités, la prise d’assaut du capitole a fait, outre quatre morts, au moins 50 policiers blessés, dont certains gravement. 68 personnes ont été arrêtées.

Dossier:
Le Congrès US envahi par des manifestants (65)

Lire aussi:

La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
La police militaire russe arrête un convoi de blindés US dans le nord-est de la Syrie
Une partie des autotests distribués par l’Éducation nationale affiche des indications contraires
Tags:
Donald Trump, Joe Biden
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook