Amérique du Nord
URL courte
Par
71823
S'abonner

Encore un Républicain, cette fois-ci le sénateur Pat Toomey, a appelé Donald Trump à démissionner, qualifiant un tel déroulement des événements de meilleure façon de laisser cette présidence dans le passé. Il a pourtant précisé qu’un tel scénario, tout comme, d’ailleurs, la destitution du Président sortant, était peu probable.

Emboîtant le pas à quelques autres élus républicains, le sénateur de Pennsylvanie Pat Toomey s’est prononcé ce 10 janvier pour la démission de Donald Trump. Interrogé par CNN, l’homme politique a expliqué que dans la situation actuelle un Trump qui laisse son poste serait la meilleure option possible.

«À ce stade, avec seulement quelques jours restants, c'est la meilleure voie pour avancer, la meilleure façon de laisser cette personne derrière nous», a-t-il affirmé à un journaliste de CNN tout en disant ne pas être «optimiste» quant à un tel scénario. Il a tenu à préciser que la démission de Trump serait «un très bon dénouement».

Une destitution en vue?

Répondant à une question concernant une éventuelle destitution du Président sortant, une option évoquée par beaucoup après la prise du Capitole par des partisans de Trump le 6 janvier, le sénateur a également estimé que ce scénario était peu probable.

«Je pense que le Président a commis des délits qui méritent une destitution […] mais je ne sais pas s’il sera possible dans la pratique d’assurer sa mise en accusation dans cette poignée de jours qui restent», a-t-il expliqué, cité par la chaîne de télévision.

Le 25e amendement

Après que des partisans de Donald Trump ont fait irruption dans le Capitole le 6 janvier -acte dont, selon certains, le Président sortant est responsable-, plusieurs élus ont demandé au vice-Président Mike Pence de déclencher l’article 4 du 25e amendement. Ce dispositif de la Constitution américaine prévoit la possibilité que le Président en exercice soit démis de ses fonctions, s’il se trouve «dans l’incapacité d’exercer les pouvoirs et les responsabilités de sa fonction».

Une autre option évoquée par les politiciens est le lancement d’une procédure de destitution à l’encontre de Trump. Les deux procédures prenant du temps, il est peu probable qu’elles puissent aller au bout avant l’investiture de Joe Biden le 20 janvier.

Lire aussi:

Les Bleus ont renoncé au dernier moment à mettre un genou à terre au début du match France-Allemagne et voici pourquoi
Castex annonce la levée du couvre-feu et la fin du port du masque en extérieur
Les temps forts du sommet Poutine-Biden à Genève
Tags:
démission, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook