Amérique du Nord
URL courte
Par
Le Congrès US envahi par des manifestants (52)
2313827
S'abonner

Silencieuse depuis les débordements au Capitole, Melania Trump s’est finalement exprimée pour condamner les violences du 6 janvier. Elle a en outre dénoncé les «ragots salaces» et les «attaques injustifiées» dont elle a été victime.

Pour la première fois depuis l’intrusion au Capitole par les partisans de son mari, Melania Trump s’est prononcée sur les événements dans une lettre publiée ce lundi 11 janvier sur le site de la Maison-Blanche.

Le cœur de la First Lady est tout d’abord tourné vers les six personnes, quatre manifestants et deux policiers, qui ont trouvé la mort suite au chaos qui a eu lieu le 6 janvier à Washington.

«Je prie pour que leurs familles trouvent du réconfort et de la force durant cette période difficile», écrit Melania Trump, se disant «déçue et démoralisée par ce qui s’était passé la semaine dernière».

Elle dénonce des «ragots salaces»

Accusée d’être en pleine séance photo du mobilier de la Maison-Blanche, désengagée «mentalement et émotionnellement» des émeutes au Capitole selon une source de CCN, la First Lady réfute ces accusations.

«Je trouve cela honteux qu'au moment de ces événements tragiques aient été propagés des ragots salaces, des attaques injustifiées et des accusations fausses contre moi, de la part de personnes qui cherchent à se mettre en avant et ont une intention cachée. Cette période est uniquement dédiée à la guérison de notre pays et de ses citoyens. Elle ne devrait pas être manipulée pour une avancée personnelle», estime Melania Trump.

Elle a condamné «la violence qui a eu lieu au Capitole», avant de remercier ceux qui ont soutenu son mari.

«Je veux remercier les millions d'Américains qui ont soutenu mon mari et moi-même ces quatre dernières années et nous ont montré l'incroyable force de l'esprit américain», conclut-elle.
Dossier:
Le Congrès US envahi par des manifestants (52)

Lire aussi:

Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
«Une catastrophe»: Michel Cymes sur la suspension des activités physiques des enfants pendant la pandémie
Couvre-feu à 18h: «On a le droit de déroger, alors faisons-le», lance un maire breton
Tags:
Donald Trump, assaut, Melania Trump, Capitole
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook