Amérique du Nord
URL courte
Par
191237
S'abonner

Les photos diffusées par Vogue sur les réseaux sociaux, destinées à la couverture, montrent la vice-Présidente élue Kamala Harris avec la peau trop éclaircie, s'indignent des internautes, insistant pour que le magazine présente ses excuses.

Kamala Harris, vice-Présidente américaine élue, paraîtra sur la couverture de Vogue, dans l’édition de février. Le magazine a publié deux photos qui se sont retrouvées au centre d'une controverse, accusé d'avoir éclairci la peau de la «cover girl».

«Madame la vice-Présidente et une nouvelle Amérique», est-il indiqué sur la couverture de l'édition papier, Mme Harris étant debout, portant un costume noir et des Converse. Sur la couverture digitale, la femme est vêtue d'un ensemble bleu clair.

Les internautes se sont focalisés sur le teint de la première femme vice-Présidente, trop clair selon eux pour elle qui est métisse, avec des racines jamaïcaines et indiennes.

«Kamala Harris est une femme noire au teint de peau clair et ils ont quand même réussi à foirer son éclairage. C'est quoi cette couverture complètement ratée?»

La qualité des images, le style et le choix des vêtements, prévus pour le célèbre magazine de mode, ont été aussi pointés du doigt: «Attendez, la couverture de Kamala Harris est réelle? Je pensais qu’elle était un fake, tellement elle est mauvaise. Ont-ils demandé de leur envoyer des photos prises par son mari ou quoi».

D'autres ont comparé la photo de la vice-Présidente à celles de Michelle Obama en couverture de Vogue et se sont interrogés si la photo de Kamala était «un devoir fait à la dernière minute».

Pour d'autres, la rédactrice en chef de Vogue USA «Anna Wintour doit démissionner et immédiatement présenter ses excuses», tandis que certains appellent au «boycotte de Vogue».

Photo approuvée ou pas?

Autre point de discorde: la presse américaine évoque un prétendu désaccord entre le magazine et l'équipe de Mme Harris, qui n'aurait pas consenti au choix de la photo pour la couverture de l'édition imprimée, celle en Converse.

Cependant, le New York Post indique que les deux images ont été approuvées par l'équipe de la vice-Présidente élue. Vogue a d'ailleurs déclaré auprès du New York Post que les images n'avaient pas été éclaircies après la séance photo.

Outre les critiques, certains utilisateurs ont bien apprécié la couverture et le choix des chaussures.

«Pourquoi les gens disent qu'ils ont fait du whitewashing [terme utilisé pour dénoncer le blanchiment de la peau des personnes de couleur, surtout dans l'industrie de la mode, ndlr] ou changé son teint? C'est de la photographie et design graphique, elle est très belle. Si vous ne vous y connaissez pas, détendez-vous et laissez les professionnels faire leur travail. J'aime ça, vice-Présidente!»

«J'aime les Converse! Ça reflète plus une femme américaine que la tenue. J'aime la tenue aussi, mais ces gens, ils se prennent pour qui? Kamala Harris t'es super!»

Vogue avait déjà été confronté à des critiques, surtout après la couverture avec Simone Biles, quadruple championne olympique, en juillet dernier. À l'époque, les internautes avaient vivement conseillé d’embaucher davantage de photographes noirs.

Après des accusations de racisme en juin, Anna Wintour avait reconnu des «erreurs» dans un message adressé à ses collaborateurs, admettant qu'elle «n’en a pas fait assez pour faire briller les employés et les stylistes noirs».

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Tags:
couverture, Kamala Harris, Vogue
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook