Amérique du Nord
URL courte
Par
14136
S'abonner

Le secrétaire d’État américain a annoncé que Washington plaçait à nouveau Cuba dans la liste des pays qui soutiennent le terrorisme, cela une dizaine de jours avant l'expiration du mandat du Président sortant.

L'administration de Donald Trump a annoncé lundi 11 janvier, à neuf jours de la fin de son mandat, qu'elle avait à nouveau inscrit Cuba dans la liste noire américaine des «États soutenant le terrorisme», de laquelle l'île avait été retirée en 2015 par Barack Obama.

«Avec cette mesure, nous allons à nouveau tenir le gouvernement de Cuba pour responsable et envoyer un message clair: le régime Castro doit mettre fin à son soutien au terrorisme international et à la subversion de la justice américaine», a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo dans un communiqué.

​Il accuse Cuba, pour justifier cette sanction, d'avoir «apporté son soutien de manière répétée à des actes de terrorisme international en donnant refuge à des terroristes».

Le ministre cubain des Affaires étrangères Bruno Rodriguez a dénoncé l'«opportunisme politique» de cette décision.

Le New York Times avait évoqué fin 2020 la perspective pour l'administration Trump de placer Cuba sur la liste des États sponsors du terrorisme où figurent déjà l’Iran, la Corée du Nord et la Syrie, décision qui pourrait compliquer les plans de l’équipe de Joe Biden de relâcher la pression américaine sur La Havane.

Lire aussi:

L’eau: l’arme secrète d’Erdogan contre la Syrie
Après plus de 13.000 nouvelles contaminations enregistrées la veille, une nette décrue en France
La natalité française s’écroule, Bayrou demande davantage d'immigrés: comme un air de déjà-vu?
Marine chinoise face à l’US Navy: «Les rapports de forces sont en train de s’inverser en nombre»
Tags:
terrorisme, États-Unis, Cuba
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook