Amérique du Nord
URL courte
Par
Le Congrès US envahi par des manifestants (52)
27595
S'abonner

À partir de cette semaine et jusqu’au jour de l’investiture de Joe Biden le 20 janvier, des manifestations armées sont à prévoir dans les 50 États américains, selon une note interne du FBI révélée par le média ABC.

Après les violences du 6 janvier au Capitole à Washington, d’autres manifestations pro-Trump sont à prévoir dans les 50 États américains d’ici le 20 janvier, prévient un document interne de la police fédérale américaine (FBI) consulté par ABC. Des partisans armés pourraient à nouveau faire irruption dans la capitale en cas de procédure de destitution de l’actuel Président.

La note fait état d’un groupe appelant à «prendre d’assaut» des tribunaux et bâtiments administratifs locaux et fédéraux sur l’ensemble du territoire dans le cas où Donald Trump était démis de ses fonctions avant la journée d’investiture officielle de son successeur.

Le FBI alerte également sur les intentions d’un groupe armé identifié qui menace de se rendre à Washington le 16 janvier. «Ils ont averti que si le Congrès tente de destituer le Président des États-Unis en invoquant le 25e amendement, un énorme soulèvement aura lieu», poursuit le document. Les Démocrates de la Chambre des représentants ont déjà déposé un projet de résolution en ce sens.

Renforcement de la sécurité

Alors que le ministre par intérim de la Sécurité intérieure, Chad Wolf, a annoncé lundi 11 janvier sa démission, les inquiétudes se multiplient à l’approche de la cérémonie d’investiture. Les responsables fédéraux conseillent aux commissariats d’augmenter leur dispositif de sécurité dans les différents États.

Le Pentagone prévoit de déployer 15.000 soldats dans la capitale pour le jour de la cérémonie, dont les deux tiers seront déjà présents ce week-end. Donald Trump a d’ailleurs approuvé l’état d’urgence dans le district de Columbia jusqu’au 24 janvier. Il a de plus fait savoir qu’il ne participerait pas à la cérémonie d’investiture de Biden.

Dossier:
Le Congrès US envahi par des manifestants (52)

Lire aussi:

Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
«Une catastrophe»: Michel Cymes sur la suspension des activités physiques des enfants pendant la pandémie
Couvre-feu à 18h: «On a le droit de déroger, alors faisons-le», lance un maire breton
Le Drian: «Il est urgent de dire à l'Iran que cela suffit»
Tags:
investiture, Joe Biden, Donald Trump, violences, manifestation, FBI
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook