Amérique du Nord
URL courte
Par
649
S'abonner

Les exécutions de deux condamnés américains testés positifs au Covid-19 ont été retardées jusqu'au 16 mars au moins pour leur permettre de se remettre de la maladie, relate Newsweek.

La date d’exécution de deux Américains, qui devaient être les derniers à se voir appliquer la peine de mort sous Trump, a été reportée mardi 12 janvier parce qu'ils ont contracté le Covid-19, rapporte Newsweek.

Corey Johnson et de Dustin Higgs devraient être exécutés cette semaine dans la prison fédérale de Terre Haute, dans l'Indiana. Or, la mise en œuvre de la sentence a été repoussée au 16 mars au moins pour qu’ils puissent se remettre de la maladie, d’après le média.

Les deux hommes ont fait valoir que les lésions pulmonaires causées par le Covid-19 pourraient accroître leurs souffrances lors de l'injection létale, ce qui serait une violation de l’interdiction du Huitième amendement de la Constitution sur les peines cruelles et inhabituelles.

Corey Johnson avait été reconnu coupable d'une série de meurtres en 1992. Dustin Higgs avait été condamné pour l'assassinat des trois jeunes femmes.

Lire aussi:

Vers une suspension des brevets des vaccins anti-Covid: Big Pharma K.O. debout?
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Tags:
Covid-19, report, États-Unis, exécution
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook