Amérique du Nord
URL courte
Par
Investiture du 46e Président des États-Unis Joe Biden (16)
18835
S'abonner

Joe Biden ne prendra pas le train pour aller la semaine prochaine à Washington pour prêter serment en tant que Président, relate CNN. Ce changement soudain du projet initial est lié à un contexte sécuritaire considérablement aggravé autour de la cérémonie d’investiture.

Joe Biden a renoncé à l’idée d’aller en train à la cérémonie d’investiture du 20 janvier, ont annoncé à CNN deux responsables proches de l’organisation de l’événement.

Initialement, le Président élu se proposait de prendre un train de la compagnie ferroviaire Amtrak dans le Delaware et d’effectuer un trajet de 90 minutes jusqu’à la gare Union à Washington, située à quelques quartiers du Capitole. Même les émeutes du 6 janvier ne l’avaient pas découragé.

Mais depuis lors, davantage d’informations sont sorties sur l’assaut du Capitole et les menaces potentielles liées à l’investiture du 20 janvier.

«Biden a eu mercredi un briefing avec de hauts responsables du FBI, des services secrets et des membres clés de son équipe de sécurité portant sur l’éventualité d’un regain de violences dans les prochains jours», a déclaré l’équipe du Président élu dans un communiqué.

L’assaut du Capitole

Le 6 janvier, des partisans de Donald Trump ont forcé l’entrée du Capitole afin d'empêcher le Congrès de confirmer la défaite électorale du républicain à la présidentielle de novembre. Les scènes de chaos se sont soldées par la mort de cinq personnes.

Le Président sortant, qui fait désormais l’objet d’une procédure de destitution pour «incitation à l’insurrection», a nié mardi 12 janvier toute responsabilité dans les violences commises par ses partisans au Capitole.

Dossier:
Investiture du 46e Président des États-Unis Joe Biden (16)

Lire aussi:

En direct: une forte explosion se produit à Madrid, au moins trois morts - vidéos
Covid-19: «si le vaccin ne fonctionne pas, on n’a pas de plan B», estime une virologue
Les Français pour le passeport vaccinal? «Ils sont terrifiés et prêts à céder leurs libertés individuelles»
Tags:
Amtrak, Joe Biden, Delaware
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook