Amérique du Nord
URL courte
Par
33402
S'abonner

Le F-35 de Lockheed Martin, avion de combat déjà en service aux États-Unis et dans huit pays alliés, est entaché de 871 déficiences matérielles et logicielles qui pourraient compromettre l’état de préparation, les missions ou la maintenance, rapporte Bloomberg.

Le bureau de test du Pentagone a recensé 871 déficiences à même de compromettre l’aptitude au combat du chasseur F-35, utilisé par l’armée américaine et celles de huit alliés des États-Unis, révèle Bloomberg.

Dans une nouvelle évaluation obtenue par Bloomberg avant sa publication, le directeur des tests opérationnels Robert Behler a signalé que cette arme qui est la plus coûteuse du département de la Défense «continue de présenter un grand nombre de lacunes, dont beaucoup ont été identifiées avant» la phase de développement et de démonstration, qui s'est terminée en avril 2018 avec 941 défauts.

871 défauts ont été constatés sur l’avion, seulement deux de moins que l’année précédente.

10 défauts potentiellement graves

Bloomberg précise que les défauts concernent le logiciel et l’appareillage, dont 10 sont des problèmes potentiellement graves de première catégorie qui menacent la sécurité des pilotes et peuvent diminuer l’efficacité des opérations de combat.

Ainsi un exercice de simulation nécessaire pour certifier que «l’avion est prêt au combat contre les menaces russes et chinoises les plus sérieuses», et donc prêt à sa production à plein régime, a été bloqué pendant un mois.

Le programme F-35 a déjà coûté aux États-Unis 398 milliards de dollars.

Malgré de nombreux défauts, Lockheed a déjà livré ou est sous contrat pour 970 avions sur un total de 3.200 appareils à construire pour les États-Unis et d’autres pays.

Lire aussi:

Un ancien officier de renseignement canadien dévoile les dessous de «l’insurrection» à Washington
Une policière et ses trois complices interpellées en plein braquage à Paris
Un gradé des Gardiens de la révolution indique le contenu des sites détruits par Israël à la frontière syro-irakienne
Tags:
avions militaires, défauts, F-35 Lightning II, Lockheed Martin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook