Amérique du Nord
URL courte
Par
4010918
S'abonner

Le Président Trump s’est exprimé en vidéo sur Twitter depuis le compte officiel de la Maison-Blanche, malgré le fait que son compte personnel soit banni de la plateforme. Une pratique en théorie interdite, mais le réseau social a déclaré auprès de NBC qu’il ne prendrait pas de sanction à l’égard du compte gouvernemental.

Une semaine après avoir été banni de Twitter, Donald Trump s’est adressé à la nation dans un discours publié sur le compte officiel de la Maison-Blanche. Il y condamne les faits de violence constatés lors de l’assaut du Capitole et tente d’apaiser les tensions. Un contenu qui ne contourne aucune règle du réseau social, si ce n’est que le Président se sert d’un autre compte pour contourner son bannissement.

En effet, la plateforme interdit normalement ce genre de pratique, comme défini dans son règlement. «Si un compte a été suspendu définitivement pour infractions graves aux règles de Twitter, Twitter se réserve le droit de suspendre aussi de manière permanente tout autre compte dont nous pensons qu’il est utilisé par la même personne ou entité dans le but d’enfreindre notre suspension antérieure», indique sa politique en matière de contournement de suspension.

Peu après la décision de Twitter, Donald Trump s’était indigné contre le «musellement de la liberté d’expression» dans un tweet publié depuis le compte de la présidence américaine. Le message avait rapidement été effacé avant d’être relayé par la Maison-Blanche.

Pas de sanction

Le réseau social ne considère toutefois pas que la publication de cette vidéo sur le compte gouvernemental constitue une violation de ses règles. C’est ce qui a été confirmé par un porte-parole de Twitter auprès d’un journaliste de NBC.

«Comme nous l’avons précédemment clarifié, d’autres comptes officiels administratifs, y compris celui de la Maison-Blanche, sont autorisés à tweeter tant qu’ils ne s’engagent pas manifestement dans un contournement de bannissement ou partagent un contenu qui viole les règles de Twitter», a-t-il déclaré.

Aucune sanction ne sera ainsi prise contre le compte de la Maison-Blanche, et la vidéo pourra rester en ligne. Donald Trump peut donc, tant qu’il est Président, continuer à utiliser ce compte sur le réseau social.

Lire aussi:

En direct: une forte explosion se produit à Madrid, au moins trois morts - vidéos
Covid-19: «si le vaccin ne fonctionne pas, on n’a pas de plan B», estime une virologue
Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
Tags:
sanctions, règlement, Maison blanche, Twitter, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook