Amérique du Nord
URL courte
Par
511046
S'abonner

Anthony Fauci, immunologue américain réputé et directeur de l'Institut national des maladies infectieuses, a dit être soulagé de ne plus avoir à contredire Donald Trump. Il a également indiqué que les infections à coronavirus pourraient être en train d'atteindre un plateau aux États-Unis.

L'immunologue américain Anthony Fauci, conseiller de la présidence des États-Unis sur la pandémie, s’est prononcé sur la situation épidémiologique dans le pays lors d’un point presse jeudi, au lendemain de l'investiture de Joe Biden.

«Je n'ai pris aucun plaisir à contredire le Président»

Le directeur de l'Institut national des maladies infectieuses a commenté le départ de Donald Trump de la Maison-Blanche. Il a dit qu’il était soulagé de ne plus avoir à le contredire.

«Je n'ai pris aucun plaisir à contredire le Président. Et on n'avait pas vraiment l'impression que l'on pouvait s'exprimer sans faire face à des répercussions», a-t-il dit. Et d’ajouter: «L'idée de pouvoir venir ici, parler de ce que l'on connaît, des preuves, de la science, est un sentiment libérateur».

M.Fauci a également indiqué qu’il avait «toujours tout dit» et ceci lui avait «parfois créé des problèmes». «Certains propos me mettaient mal à l'aise parce qu'ils n'étaient pas fondés sur la science», a poursuivi l’expert âgé de 80 ans.

Un plateau aux États-Unis

M.Fauci a indiqué que les infections à coronavirus pourraient être sur le point d'atteindre un plateau aux États-Unis. Selon lui, bien que la variante sud-africaine soit préoccupante, elle ne semble pas être présente dans le pays.

Le spécialiste a également déclaré qu'il s'attendait à ce que les vaccins actuels soient efficaces contre les mutations du Covid-19 qui ont été récemment découvertes.

«Pour le moment, d'après les rapports que nous avons, il semble que les vaccins seront toujours efficaces contre elles [mutations, ndlr]», a-t-il souligné.

Situation épidémiologique

Les États-Unis restent le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 406.162 décès pour 24.438.935 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns-Hopkins publié le 21 janvier.

Lire aussi:

Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Un sondage donne la personnalité politique préférée des Français
Tags:
épidémie, Covid-19, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook