Amérique du Nord
URL courte
Par
Le Congrès US envahi par des manifestants (63)
6417
S'abonner

Plus de 30.000 électeurs du Parti républicain ont modifié leur inscription électorale dans les semaines qui ont suivi l'attaque du Capitole par des sympathisants de Donald Trump, rapporte The Hill.

Aux États-Unis, le Parti républicain, qui tente de trouver son chemin après avoir perdu la course à la présidentielle et la majorité au Sénat, est confronté à un exode pratiquement sans précédent d'électeurs, relate le journal The Hill.

Selon des statistiques obtenus par le média, plus de 30.000 d'entre eux ont modifié leur inscription depuis les émeutes du Capitole du 6 janvier.

Le média indique qu’il peut s’agir de la partie émergée de l’iceberg, car les 30.000 personnes en question ne résident que dans quelques États qui communiquent des données d'inscription et des informations sur les changements d'affiliation sur une base hebdomadaire.

L’assaut du Capitole

Le 6 janvier, des sympathisants de Donald Trump ont envahi le Capitole au moment où le Congrès était en train de certifier la victoire de Joe Biden à la présidentielle du 3 novembre.

Une participante à l’assaut et un policier sont décédés. Trois autres personnes ont trouvé la mort, mais pour des raisons non liées à la violence. Plusieurs protestataires et des dizaines de policiers ont été blessés.

La procédure d’impeachment

Le 13 janvier, une semaine après les faits, une majorité d’élus de la Chambre des représentants a voté la mise en accusation formelle de Donald Trump pour «incitation à l’insurrection».

L’ouverture de la procédure de destitution a été votée par 232 voix contre 197. Le projet de résolution a été soutenu par au moins une dizaine de représentants du Parti républicain.

M.Trump est ainsi devenu le premier Président américain à faire l'objet d'une procédure d'impeachment pour la deuxième fois.

Dossier:
Le Congrès US envahi par des manifestants (63)

Lire aussi:

Blessé par balle en pleine rue, le rappeur Crim’s en pronostic vital engagé dans le Val-de-Marne
Nicolas Maduro lance un ultimatum à l’Union européenne
Tunisie, le bateau ivre
Tags:
listes électorales, exode, Parti républicain des Etats-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook