Amérique du Nord
URL courte
Par
11356
S'abonner

Deux Californiens ont déposé plainte contre Subway, l'accusant de faire passer pour du thon «un mélange de différentes préparations qui ne contiennent pas de thon» mais qui «imitent son apparence».

Une plainte déposée la semaine dernière, en Californie, accuse le géant de la restauration rapide, Subway, de fraude et de publicité mensongère sur le contenu de ses sandwichs au thon, rapporte NBC News.

Selon ces accusations, il ne s’agit que d’«un mélange de différentes préparations qui ne contiennent pas de thon» mais qui «imitent son apparence».

Tests indépendants

La plainte précise que les consommateurs «ont été trompés en achetant des produits alimentaires qui ne contenaient absolument pas les ingrédients qu'ils pensaient à raison acheter», indique CBS News.

L'avocat des plaignants a indiqué à cette chaîne américaine dans une déclaration envoyée par mail que «des tests indépendants de plusieurs échantillons vendus à différents endroits ont montré l'absence de thon ou même de protéine de poisson».

Subway dément les accusations

Subway a nié ces allégations, déclarant à NBC News dans un communiqué qu'il «livre du thon cuit à 100% à ses restaurants, qui est mélangé à de la mayonnaise et utilisé dans des sandwichs et des wraps fraîchement préparés».

«Ces accusations infondées menacent de nuire à nos franchisés, propriétaires de petites entreprises qui travaillent inlassablement afin de respecter les normes élevées que Subway installe pour tous ses produits, y compris son thon», a dit à NBC News Maggie Truax, directrice des relations publiques mondiales de Subway.

Lire aussi:

Un centre culturel turc des Vosges abritait une colonie de vacances clandestine
Déchéance de la nationalité pour les Algériens auteurs de graves préjudices aux intérêts de l’État
Refus de la laïcité chez les jeunes Français: jusque dans les salles de classe, le modèle américain s’impose
Le prototype Starship de SpaceX réussit son atterrissage, puis explose
Tags:
thon, sandwich, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook