Amérique du Nord
URL courte
Par
14228
S'abonner

L’ancien Président américain qui profite actuellement du soleil de la Floride ne semble pas regretter d'avoir été banni des réseaux sociaux. Il fait une pause avec la haine en ligne à son encontre, selon son assistant principal Jason Miller.

Donald Trump se sent plus heureux depuis qu’il n’est plus sur les réseaux sociaux, soutient son assistant Jason Miller.

«Le Président a déclaré qu'il se sentait plus heureux maintenant, qu'il ne l'était depuis quelque temps. Il a dit que ne pas être sur les médias sociaux et ne pas être soumis à l’impact de l’univers de haine, que les médias sociaux deviennent trop souvent, est en fait une bonne chose», confie-t-il au Sunday Times.

«C’est aussi ce que la Première dame pense. Elle a dit qu'elle adorait ça, qu'il était beaucoup plus heureux et qu'il s'amusait beaucoup plus.»

Procès de destitution

Concernant la procédure de destitution au Sénat américain pour incitation à l'assaut du Capitole, Jason Miller avait précédemment signalé au Sunday Times qu’il doutait que Donald Trump soit effectivement condamné.

«Il va être acquitté», avançait-il auprès du journal la semaine dernière.

«Il n'y a pas de scénario réel dans lequel il va être condamné, donc la pression a disparu.»

Blocage des comptes de Trump

Le 7 janvier, Mark Zuckerberg a informé que les comptes Facebook et Instagram de M.Trump seront bloqués pour une «durée indéfinie». La décision est arrivée après l'intrusion de partisans dans le Capitole le 6 janvier. Le 8 janvier, c’était au tour de Twitter de bannir le compte du Président sortant.

Les comptes Snapchat et Twitch de Donald Trump ont également été bloqués.

Lire aussi:

Une rixe ultraviolente éclate à Gare de Lyon à Paris sous l’œil de passagers médusés – vidéo choc
Les dates de la présidentielle 2022 fuitent dans la presse
Armé d’un couteau, il s’avance vers des policiers à Grenoble, l’un d’eux lui tire dessus – vidéo
Tags:
blocage, réseaux sociaux, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook