Amérique du Nord
URL courte
Par
61914
S'abonner

Les détenus d'une prison située aux États-Unis ont déclenché une émeute avec agressions et incendies, liée sans doute aux restrictions anti-Covid. La direction pointe du doigt un problème avec le système de verrouillage des cellules dans cette unité.

Plus d’une centaine de détenus du City Justice Center de Saint-Louis, aux États-Unis, sont parvenus à se glisser samedi 6 février hors de leurs cellules, à briser des fenêtres et allumer des incendies dans leur unité, rapporte la direction de l’établissement pénitentiaire.

L’incident s’est déroulé vers 2h30 lorsqu’un prisonnier s’en est pris à un surveillant, précise le directeur de la sécurité de la prison, Jimmie Edwards, lors d’un point presse. Il ajoute que l’agent a ensuite été attaqué par d’autres détenus.

Problème de serrures

Pendant les troubles, certains d’entre eux sont parvenus à forcer les serrures de leurs cellules et accéder aux panneaux du système de verrouillage pour libérer d’autres détenus, explique M.Edwards.

Le directeur de la sécurité a expliqué que le problème des serrures défaillantes existait depuis déjà quelques temps:

«Les serrures ne se verrouillent pas nécessairement, même si notre système de panneaux automatisés indique que les cellules sont verrouillées.»

Mécontentements liés aux restrictions anti-Covid

Il a pourtant indiqué que ce n'était ni une prise d'otage, ni une tentative d'évasion.

«C'est un groupe de gens qui ont décidé de créer un désordre criminel. Et c'est exactement ce qu'ils ont fait», a-t-il poursuivi. «Il n'y a pas eu de résistance du tout quand nous sommes entrés».

Cet incident aurait été dû au mécontentement causé par les restrictions liées à la pandémie qui ont limité les visites et bloqué les procédures judiciaires, indique Associated Press (AP).

«J'imagine qu'ils sont confrontés au même niveau de stress dû aux restrictions du Covid-19 que nous tous», a déclaré à AP Jacob Long, le porte-parole de la mairie. «Les tribunaux ont cessé d'entendre des affaires dans le 22e circuit judiciaire. Les visites des familles ont été restreintes».

Les gardiens ont réussi à reprendre le contrôle de la situation. 55 des détenus impliqués ont été placés dans une autre unité de la prison bénéficiant d’un système de verrouillage plus solide; 65 autres ont été transférés dans un autre établissement jugé plus sûr.

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
Tags:
États-Unis, Covid-19, révolte, détenus
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook