Amérique du Nord
URL courte
Par
12541
S'abonner

Alors que Joe Biden a signé un décret interdisant la discrimination des sportifs transgenres dans les établissements scolaires, le gouverneur du Tennessee opte pour interdire aux filles transgenres d’intégrer les équipes des collèges et lycées, car, selon lui, elles «détruiront le sport féminin».

Les filles transgenres ne devraient pas jouer dans les équipes sportives des collèges et lycées sinon elles «détruiront le sport féminin», a déclaré mercredi 10 février Bill Lee, gouverneur du Tennessee, lors d’une conférence de presse tenue à Nashville.

«Cela ruinera la possibilité pour les filles de gagner des bourses. Cela remettra un plafond de verre pour les femmes, lequel n’était pas là depuis un certain temps. Je pense que c’est mauvais pour les femmes et pour le sport féminin», précise-t-il.

Une proposition de loi des Républicains

Bill Lee, Républicain, a fait cette déclaration tout en critiquant Joe Biden pour avoir signé le 22 janvier un décret interdisant la discrimination des sportifs transgenres dans les établissements scolaires. Sa déclaration va dans le sens d’une proposition de loi des législateurs républicains de l'État qui interdirait aux étudiants transgenres de participer à des sports scolaires.

Selon cette proposition de loi, les étudiants devront prouver que leur sexe correspond à l’acte de naissance «original» afin de participer aux épreuves. Si aucun certificat de naissance n’est disponible, les parents devront fournir une autre forme de preuve «indiquant le sexe de l’élève au moment de la naissance».

Polémique autour des sportifs transgenres

La participation d’athlètes transgenres à certaines compétitions avait déjà fait l’objet d’un débat l’an dernier aux États-Unis. 17 États avaient présenté des projets de loi pour interdire aux trans de concourir dans des catégories ne correspondant pas au sexe enregistré à la naissance.

Ces polémiques concernent surtout les sportifs nés hommes et souhaitant participer à des compétitions féminines. Le sport universitaire américain est confronté à ce problème depuis plusieurs années.

En 2019, le sprinter transgenre CeCe Telfer avait écrasé la concurrence à l’épreuve du 400 mètres haies en finale du championnat national universitaire. Deux ans auparavant, chez les hommes, CeCe Telfer ne figurait pas parmi les 200 meilleurs coureurs de sa catégorie.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Tags:
Joe Biden, transgenre, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook