Amérique du Nord
URL courte
Par
Le Congrès US envahi par des manifestants (63)
7625
S'abonner

Un ancien officier du renseignement de la marine et du FBI aurait utilisé son expérience militaire pour participer à la planification d'actes de violence, y compris une éventuelle implication de tireurs d'élite dans l’assaut du Capitole, raconte le Washington Post.

Thomas Edward Caldwell, 66 ans, ancien fonctionnaire du FBI et officier du renseignement de la marine américaine, aurait pu être une «figure clé» dans l'organisation de l‘assaut du Capitole du 6 janvier, relate le Washington Post en citant l’enquête fédérale.

Selon les procureurs, il a organisé un groupe de combattants bien entraînés et était en contact avec des milices et groupes armés tels que les Proud Boys, les Oath Keepers et les Three Percenters.

Son avocat clame son innocence

Les enquêteurs affirment que M.Caldwell a utilisé son expérience militaire pour planifier des actes de violence, y compris une éventuelle implication de tireurs d'élite et un stockage d’armes dans un bateau sur le fleuve Potomac des semaines avant l’assaut.

Il est notamment accusé de complot, d'entrave à une procédure officielle, d'intrusion, de destruction de biens gouvernementaux. Son avocat affirme son innocence.

Cinq personnes associées, selon les procureurs, au groupe paramilitaire d'extrême droite Proud Boys ont été arrêtées le 11 février et accusées de crimes liés à l'émeute du 6 janvier, poursuit le journal.

L’assaut

Des affrontements ont éclaté à Washington le 6 janvier entre des partisans du Président sortant et les forces de l’ordre durant la session conjointe des deux chambres du Congrès qui devait certifier l'élection de Joe Biden. Des sympathisants de M.Trump sont parvenus à pénétrer dans le Capitole. Cinq personnes, dont un officier de police, ont trouvé la mort.

Le FBI a lancé plus de 160 enquêtes criminelles. Des soldats de la Garde nationale ont été déployés à Washington pour assurer la sécurité et y resteront au moins jusqu’au mois de mars.

Dossier:
Le Congrès US envahi par des manifestants (63)

Lire aussi:

«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Sans commentaire: Moscou ne se prononce pas sur une supposée expulsion mutuelle de diplomates avec Paris
Tags:
Capitole, enquête, FBI
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook