Amérique du Nord
URL courte
Par
9249
S'abonner

Ayant toujours l’ambition d’atterrir sur la Lune, la NASA a toutefois reconnu que le faire en 2024 semblait ne plus être «réaliste», comme cela était prévu dans le cadre du programme Artemis, a déclaré à Ars Technica l’administrateur par intérim de l’agence spatiale américaine.

L'objectif de débarquer des astronautes sur la Lune en 2024 semble ne plus être réalisable, a confié Steve Jurczyk, administrateur par intérim de la NASA, ce 17 février au site Ars Technica.

«L'objectif d’atterrir sur la Lune en 2024 pourrait ne plus être réaliste en raison des deux dernières années de crédits qui n'ont pas fourni assez de financement pour rendre l'année 2024 réalisable. À la lumière de cela, nous réexaminons le programme afin de trouver la voie la plus efficace possible», explique-t-il à Ars Technica.

En outre, il a confirmé que la nouvelle administration des États-Unis soutenait le programme Artemis, dont l’objectif est d’amener un équipage sur le sol lunaire d’ici 2024, et prévoyait de poursuivre sa mise en œuvre.

«L'administration soutient les objectifs du programme Artemis et nous sommes enthousiastes à l’idée des prochaines étapes», précise-t-il.

Il y a deux semaines, Jen Psaki, la porte-parole de la Maison-Blanche, a affirmé que la nouvelle administration soutiendrait le programme Artemis de l'agence spatiale pour déposer des astronautes sur la Lune et préparer le terrain pour une éventuelle mission humaine sur Mars.

Les démarches de Trump

L’administration Trump a relancé Artemis en 2019.

Fin décembre 2020, le Président sortant a signé un décret qui prescrit aux futurs gouvernements américains de développer l’utilisation de l’énergie nucléaire dans l’espace, notamment en vue de l’exploration de la Lune, de Mars et d’autres planètes du système solaire.

Lire aussi:

Un centre culturel turc des Vosges abritait une colonie de vacances clandestine
Déchéance de la nationalité pour les Algériens auteurs de graves préjudices aux intérêts de l’État
Refus de la laïcité chez les jeunes Français: jusque dans les salles de classe, le modèle américain s’impose
Tags:
États-Unis, espace, Lune
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook