Amérique du Nord
URL courte
Par
1152
S'abonner

Un musée allemand a réagi après que Joe Biden a dénoncé le «raisonnement néandertalien» des autorités des États du Texas et du Mississippi qui ont annulé certaines mesures contre le coronavirus, dont les masques obligatoires. L’établissement a invité le Président américain à venir le visiter.

Le musée allemand de l'Homme de Neandertal a envoyé au Président américain une invitation après que celui-ci a assimilé l’abolition de certaines restrictions contre le Covid-19 à une manière de penser néandertalienne.

«Cher Joe Biden! Nous approuvons vos critiques concernant la décision de mettre fin aux masques obligatoires à l'échelle des États. Néanmoins, nous vous recommandons fortement de visiter notre musée dès que l'occasion se présente», a écrit l’établissement sur son compte Twitter.
«Les Néandertaliens étaient plus intelligents que vous ne le pensez!», a-t-il ajouté.

Une vive critique de la levée des restrictions anti-Covid

Cette réaction de l’établissement est intervenue suite au discours de Joe Biden du 3 mars. Dans cette prise de parole, le locataire de la Maison-Blanche avait exprimé sa désapprobation après que le Texas et le Mississippi qui ont levé l’obligation du port du masque et d’autres restrictions, qualifiant leur démarche d’«erreur» et dénonçant un «raisonnement néandertalien».

Le Président américain a notamment déclaré que le pays était sur le point de «pouvoir changer fondamentalement la nature de cette maladie» avec la distribution de vaccins et a ajouté: «La dernière chose dont nous avons besoin est un raisonnement néandertalien qui affirme que tout va bien actuellement: "retirez vos masques", "oubliez tout ça"».

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Il était «mal informé»: Thierry Breton tacle Renaud Muselier après sa précommande de Spoutnik V
«Je ne me prends pas pour un prophète»: Didier Raoult défend à nouveau l'hydroxychloroquine
Tags:
restrictions, Covid-19, Allemagne, musée, Néandertaliens, Joe Biden, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook