Amérique du Nord
URL courte
Par
1410120
S'abonner

Les essais d'un missile US, vingt fois plus rapide que le son, sont un défi lancé par le nouveau Président Joe Biden à la Russie et à la Chine, écrit Daily Express, tout en notant que ce futur engin hypersonique ressemble à celui promis par Donald Trump.

Joe Biden se prépare à défier la Chine et la Russie en présentant un missile hypersonique qui volerait à une vitesse allant jusqu'à Mach 20, soit plus de 24.500 km/h, et qui pourrait ainsi frapper Moscou en moins de 20 minutes et Pékin en une demi-heure, a déclaré le journal Daily Express.

Le 8 mars, l’US Air Force a annoncé que les tests du missile hypersonique AGM-183A de Lockheed Martin, alias ARRW (Air-launched Rapid Response Weapon ou «Arrow»), commenceraient dans les 30 prochains jours. L’engin a déjà été livré le 1er mars à la base aérienne d’Edwards, en Californie, et installé à bord du bombardier B-52H Stratofortress qui subirait des tests au sol préliminaires, selon un communiqué.

L’US Air Force décrit le programme ARRW comme «un projet de prototypage rapide qui utilisera des technologies de pointe pour créer des armes hypersoniques conventionnelles au début des années 2020».

Les prochains essais du missile AGM-183A laissent supposer que les États-Unis rattrapent progressivement la Russie en matière d’armes hypersoniques, note Daily Express.

Le missile hypersonique US annoncé par Donald Trump?

D’après le journal, l'ARRW pourrait bien être l'arme évoquée par Donald Trump durant la dernière année de sa présidence.

Le 15 mai 2020, Donald Trump avait affirmé que les États-Unis étaient en train de construire un missile hypersonique «super chouette» qui serait 17 fois plus rapide que «ce que nous avons en ce moment». Selon lui, l’arme serait cinq fois plus rapide que celles que possèdent la Russie et la Chine.

D’après CNN, le Pentagone a confirmé en juillet cette déclaration sur la fabrication du missile «le plus rapide au monde», précisant que M.Trump faisait référence aux essais de mars 2020. En octobre, le chef du Pentagone Mark Esper a déclaré que les armes hypersoniques seraient mises en service à partir de 2023. Il a ajouté que le missile en question serait capable d’atteindre une vitesse de Mach 8 et aurait une portée de 1.600 kilomètres.

Missiles hypersoniques russes

Vladimir Poutine avait indiqué en décembre 2019 que des missiles hypersoniques Kinjal et des systèmes laser Peresvet avaient déjà été livrés à l’armée russe.

La Russie est en train de doter son armée du système de missiles intercontinentaux Avangard, dont la création a été annoncée en 2018, et poursuit les travaux de mise au point des missiles Sarmat et Tsirkon, ainsi que du missile de croisière Bourevestnik.

Lire aussi:

Repas clandestins: deux personnalités dévoilent publiquement leur expérience
Il donne des coups de pied à une voiture de police de Sevran, son interpellation dégénère – vidéo
«Affaire Rafale»: le scandale de trop pour le Parquet national financier?
Tags:
The Daily Express, Russie, États-Unis, missiles hypersoniques, armes hypersoniques, Joe Biden
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook