Amérique du Nord
URL courte
Par
5234
S'abonner

Le Président américain Joe Biden se retrouve face à un défi migratoire en provenance de la frontière mexicaine. Décryptage des enjeux et des risques avec Phil Gurski, ancien officier du renseignement canadien, au micro de Rachel Marsden.

Joe Biden a-t-il créé une crise pour les États-Unis à la frontière avec le Mexique, ou s’agit-il simplement de fausses nouvelles venant de l’opposition Républicaine?

Un membre Républicain du Congrès John Katko a déclaré lors d’une conférence de presse que «les personnes sur la liste de surveillance des terroristes commencent maintenant à utiliser la frontière sud». Le chef de la minorité Républicaine au Congrès, Kevin McCarthy, a précisé que ces migrants venaient du «Yémen, d’Iran et de Turquie». Le département d’État avait déjà démenti des allégations similaires qui avaient couru lors du mandat de Donald Trump, évoquant un manque de preuves. Alors, qui a raison?

Un autre sujet d’inquiétude pour l’opposition Républicaine concerne la frontière avec le Mexique: Joe Biden a annulé les accords avec le Honduras et le Salvador qui permettait aux demandeurs d’asile d’effectuer leur demande depuis leur pays d’origine, ainsi que l’accord avec le Mexique pour y retenir les migrants pendant l’instruction de leur dossier.

Mais la politique de Joe Biden est-elle si différente de celle de son prédécesseur? Que signifie-t-elle en matière de flux migratoires et de sécurité pour les États-Unis? 

Phil Gurski, président de Borealis Threat and Risk Consulting au Canada et ancien officier du Service canadien du renseignement de sécurité, est dubitatif à l’idée que des terroristes pourraient pénétrer les États-Unis depuis le Mexique:

«Je ne dirais jamais que c’est impossible, mais c’est quelque chose qui n’est pas probable selon moi. Lors de mes années dans le service canadien de renseignement et de sécurité, je n’ai jamais entendu parler de terroristes du Moyen-Orient qui entraient aux États-Unis par le Mexique. Ça ne veut pas dire que c’est impossible. Je n’ai pas accès à tous les renseignements que nous donnaient les Américains.»

D’ailleurs, d’après le Washington Post, Joe Biden s’apprêterait à envoyer des migrants arrivant aux États-Unis depuis le Mexique vers la frontière avec le Canada, mais Phil Gurski n’y croit pas:

«L’information du Washington Post selon laquelle Joe Biden va envoyer des immigrés directement au Canada, je ne pense pas que ça soit vrai. Je dirais que la nouvelle est fausse.»

Lire aussi:

Contrôle de police à Stains: «J'ai cru que c'était des voleurs, des agresseurs», affirme le conducteur blessé par balles
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Fabrice Di Vizio raccroche: «On est arrivés à un niveau de haine sociale que je ne sais plus gérer»
Tags:
Joe Biden, États-Unis, Canada, Mexique, migrants, terrorisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook