Amérique du Nord
URL courte
Par
526103
S'abonner

Après avoir révélé des accords de livraison pour 2,5 millions de doses de vaccin au Mexique et 1,5 million au Canada, les États-Unis ont annoncé qu'ils seraient bientôt le «leader» de l'accès mondial au vaccin contre Covid.

Les États-Unis deviendront dans les prochains mois le pays «leader» de l'accès mondial au vaccin contre le Covid-19, après de premières contributions au Mexique et au Canada, a déclaré ce lundi 29 mars le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken. 

La Chine et la Russie multiplient les annonces de livraisons de doses à travers le monde, dans le cadre d'une «diplomatie du vaccin» qui monte en puissance.

Washington, qui dispose notamment de dizaines de millions de doses du vaccin d'AstraZeneca qui n'a pas, pour l'instant, reçu le feu vert des autorités sanitaires américaines, a annoncé des accords pour en envoyer 2,5 millions au Mexique et 1,5 million au Canada.

«Je prévois qu'à mesure que nous continuerons à vacciner toute la population américaine, nous serons en mesure de faire encore davantage à travers le monde», a dit le secrétaire d'État Antony Blinken lors d'un échange virtuel avec des journalistes couvrant l'Onu, alors que la campagne de vaccination américaine ne cesse d'accélérer.

«Dans les prochains mois, je suis convaincu que les États-Unis deviendront le leader pour garantir l'accès aux vaccins à travers le monde», a-t-il assuré.

Les critères d’éligibilité

Joe Biden a annoncé lundi que 90% des adultes seraient éligibles à une première dose d'ici trois semaines dans tout le pays. Le Président américain dit depuis le début qu'il donnera la priorité à la population des États-Unis, avant d'envisager de livrer un probable surplus de vaccins à d'autres pays plus en retard dans leur propre campagne.

D’autres initiatives concernant des vaccins 

Le secrétaire d'État a notamment rappelé que Washington avait fait une contribution de deux milliards de dollars à Covax, le dispositif de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) au bénéfice des pays les plus démunis, et s'était engagé à verser deux milliards supplémentaires d'ici 2022 «à mesure que d'autres pays augmentent leur propre participation».

Il a également évoqué l'initiative lancée mi-mars par Joe Biden avec ses homologues du Japon, de l'Australie et de l'Inde, visant à produire un milliard de doses avec des financements japonais et américains, par une société indienne, et avec la logistique australienne pour les distribuer notamment en Asie du Sud-Est. Cette opération a été présentée côté américain comme une mesure concrète pour contrer la Chine.

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Expulsion de diplomates, interdiction d'entrée: Moscou riposte aux sanctions US
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Il était «mal informé»: Thierry Breton tacle Renaud Muselier après sa précommande de Spoutnik V
Tags:
États-Unis, Covid-19, vaccination
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook