Amérique du Nord
URL courte
Par
61579
S'abonner

La «déplateformatisation» de Donald Trump toucherait à sa fin avec l’apparition d’un nouveau réseau social qui permet de communiquer directement avec les journalistes et le grand public.

Banni des grands réseaux sociaux, l'ex-Président américain Donald Trump ainsi que de nombreux partisans du Parti républicain ont rejoint une nouvelle plateforme destinée à atteindre directement le public, rapporte la chaîne Fox News.

La plateforme Campaign Nucleus a été créée en mars 2016 par l’ancien directeur de campagne de Donald Trump, Brad Parscale.

Communication directe avec l’électorat

Sur son site officiel, le réseau social se présente comme le «seul écosystème numérique automatisé conçu pour gérer efficacement les campagnes et les organisations politiques».

«Ne perdez plus de temps à utiliser les grandes plateformes technologiques pour atteindre les publics», indique le site Web du réseau. «Parlez directement aux gens».

«Réimaginant les réseaux "sociaux"», Campaign Nucleus permet également d'envoyer des mails, des textos et des déclarations aux médias, ainsi que du courrier via le service postal américain.

Se référant à des sources proches de Campaign Nucleus, Fox News indique que la plateforme est «irrévocable» et permet à Trump de s’adresser aux journalistes et à ses partisans.

Trump crée son propre réseau social

L’ex-Président américain met au point avec son équipe sa propre plateforme, indépendante de Campaign Nucleus, précise une source anonyme à Fox News. Celle-ci «changera complètement les règles du jeu», avait estimé son conseiller Jason Miller fin mars sur Fox News.

«Nous allons de l'avant. Et le Président Trump retrouvera sa voix d'une manière ou d'une autre», a-t-il affirmé.

En outre, l’ex-Président s’est doté d’un nouvel outil de communication en lançant cette semaine son site 45office.com.

Trump banni de réseaux sociaux

L'ancien chef d’État américain a été banni des principaux réseaux sociaux à la suite de l'assaut du Capitole en janvier 2021. Twitter a annoncé un ban à durée indéterminée. Les comptes de Trump ont également été suspendus de manière temporaire ou définitive par la plupart des autres grands réseaux sociaux, dont Facebook, Instagram, YouTube ou encore Snapchat.

En outre, YouTube a supprimé plusieurs vidéos publiées par Donald Trump et promet de bannir toute chaîne qui diffuserait de fausses allégations sur les élections américaines.

Plus récemment, Facebook a retiré l’interview de Donald Trump accordée à sa belle-fille Lara Trump le 30 mars.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
réseaux sociaux, YouTube, Facebook, Twitter, Donald Trump
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook